Les envois de fonds des migrants ont augmenté de 6,1 % en 2022, à 53 milliards $

Les envois de fonds des migrants vers les pays d’Afrique subsaharienne ont augmenté de 6,1 % en 2022 pour s’établir à 53 milliards de dollars, selon un rapport publié mardi 13 juin par la Banque mondiale.

transfert d'argent

La hausse des transferts des migrants à destination des pays à revenu faible et intermédiaire durant l’année écoulée s’explique par le niveau élevé des cours du pétrole dans les pays du Golfe et la robustesse du marché du travail aux Etats-Unis et dans les économies avancées.

Cette augmentation s’explique en grande partie par le fort accroissement des transferts de la diaspora vers le Ghana (+12 %), le Kenya (+8,5 %), la Tanzanie (+25 %), le Rwanda (+21 %) et l’Ouganda (+17 %).

Le Sénégal est le cinquième plus grand marché receveur de transferts de fonds en Afrique, avec des flux entrants de 2,7 milliards de dollars (environ 1632,15 milliards FCFA) en 2022, révèle le dernier rapport de l’indice mondial des transferts d’argent.

Rien qu'en 2022, le dernier rapport de l’indice mondial des transferts d’argent, révèle que les Sénégalais de la Diaspora ont envoyé dans leur pays 2,7 milliards de dollars (environ 1632,15 milliards FCFA).

Actuellement, 45% de la population sénégalaise reçoit de l'argent au moins une fois par mois. Et 85% disent recevoir plus d'argent pour faire face à la hausse du coût de la vie. A l'avenir, plus des trois quarts des destinataires (77%) confirment qu'ils devront demander aux expéditeurs des transferts d’un montant plus élevé au cours des 12 prochains mois.

ADVERTISEMENT

Pendant ce temps, 70% des expéditeurs au Sénégal déclarent également devoir transférer plus d'argent. Cependant, presque autant d'expéditeurs (69%) déclarent également que l'augmentation du coût de la vie les empêche de transférer autant qu'auparavant», révèle le document.

Le cas du Nigéria

Les flux à destination du Nigeria, qui constituent environ 38 % du total des montants envoyés par les travailleurs migrants vers la région, ont augmenté de 3,3 % pour atteindre 20,1 milliards de dollars.

Le coût moyen d’un transfert de 200 dollars vers la région était de 8 %, en moyenne, au quatrième trimestre de 2022 contre 7,8 % un an auparavant, soit près du triple de la cible de 3 % fixée par les Objectifs de développement durable (ODD).

Selon les projections pour 2023, l’augmentation des remises migratoires vers l’Afrique subsaharienne ne devrait pas dépasser 1,3 %. La faible croissance prévue de ces envois de fonds reflète le ralentissement attendu de la croissance économique dans les principaux pays développés où sont installés la majorité des expéditeurs de fonds.

A l’échelle de l’ensemble des pays à revenu faible et intermédiaire dans le monde, le rapport fait état d’une augmentation de 8 % des envois de fonds des migrants durant l’année écoulée, à 647 milliards de dollars.

En 2022, ces envois de fonds ont bénéficié du niveau élevé des cours du pétrole dans les pays membres du Conseil de coopération du Golfe, des importants transferts de fonds de la Fédération de Russie à des pays d’Asie centrale, et de la robustesse du marché du travail aux Etats-Unis et dans les économies avancées où travaillent les migrants.

Au niveau des régions de destination, les remises migratoires ont augmenté de 0,7 % en Asie de l’Est et Pacifique, de 19 % en Europe et Asie centrale, de 11,3 % en Amérique latine-Caraïbes, de 12,2 % en Asie du Sud et de 6,1 % en Afrique subsaharienne. Elles ont diminué de 3,8 % dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Pour 2023, la Banque mondiale prévoit une augmentation de 1,4 % des remises migratoires à destination des pays à revenu faible et intermédiaire, à 656 milliards de dollars en 2023, dans la perspective probable d’un ralentissement de l’activité économique dans les pays d’origine de ces fonds qui limitera les possibilités d’emploi et de progression salariale chez les travailleurs migrants.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

344 détenus (politiques) déjà  libres, 272 libérés prochainement

344 détenus (politiques) déjà libres, 272 libérés prochainement

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

AIBD : les chiffres du trafic aérien

AIBD : les chiffres du trafic aérien

ADVERTISEMENT