Sénégal : le déficit commercial s’est dégradé de 103,8 milliards FCFA

Au deuxième trimestre 2023, le déficit commercial du Sénégal s’est dégradé de 103,8 milliards, en variation trimestrielle, pour s’établir à 654,7 milliards, rapporte la note de conjoncture de la DPEE de septembre 2023.

Ministère des Finances et du Budget

Cette situation est imputable à la baisse des exportations (-150,2 milliards) beaucoup plus importante que celle des importations (-52,7 milliards). Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations s’est replié de 8,3 points de pourcentage pour se situer à 52,5%. II.5.1. Exportations des principaux produits Durant le deuxième trimestre de 2023, les exportations de biens sont estimées à 808,2 milliards contre 958,4 milliards au trimestre précédent, soit un recul de 15,7% (-150,2 milliards).

Cette situation est imputable, principalement, à la baisse des expéditions de produits arachidiers (-60,8 milliards), de produits pétroliers (-29,0 milliards), de légumes frais (-15,9 milliards), d’acide phosphorique (-14,8 milliards), d’engrais minéraux et chimiques (-8,8 milliards) et de ciment (-5,6 milliards). S’agissant de la baisse des exportations de produits arachidiers (-93,8%) et de ciment (-18,2%), elle est liée au recul des quantités vendues, respectivement, de 96,5% et 19,2% ; les prix implicites s’étant renchéris de 74,9% et 1,1%.

Par ailleurs, la contraction des ventes de produits pétroliers, de légumes frais, d’acide phosphorique et d’engrais minéraux et chimiques est la résultante du fléchissement simultané des quantités exportées (-4,6% ; -25,2% ; -11,8% ; - 35,7%) et des prix implicites (-11,7% ; -47,4% ; -8,4% ; -5,5%). En revanche, ce repli des exportations de biens a été atténué par les ventes d’or brut (+22,4 milliards) et de zircon (+7,9 milliards), en relation avec l’augmentation des quantités exportées, respectivement, de 14,3% et 79,2%.

En glissement annuel, les exportations de biens se sont repliées de 8,0% (-69,8 milliards), du fait, notamment, de la baisse des ventes d’acide phosphorique (-39,7 milliards), de produits arachidiers (-19,2 milliards), de titane (-10,0 milliards) et de zircon (-4,7 milliards), sous l’effet d’une baisse des quantités exportées respectivement de 2,7%, 20,1%, 25,9% et 18,4%. Par ailleurs, les prix implicites ont également connu des fléchissements respectifs de 37,3%, 78,5%, 7,7% et 1,3%. Les exportations de produits halieutiques se sont également repliées de 22,6% (-29,4 milliards), suite à la baisse des prix implicites de 95,6% ; les quantités exportées ayant augmenté drastiquement (>100%).

Cependant, ce fléchissement des exportations de biens a été amorti par l’augmentation des expéditions de ciment (+12,3 Baisse des exportations, en variation trimestrielle, au deuxième trimestre 2023 46 milliards), d’or brut (+11,9 milliards) et d’engrais minéraux et chimiques (+10,9 milliards). Pour l’accroissement des exportations de ciment, une hausse des quantités exportées (+68,9%) est cumulée à un renchérissement du prix implicite de 16,7%. En outre, la progression des ventes d’engrais minéraux et chimiques est également consécutive à la hausse des quantités (>100%) et des prix implicites (+53,3%). Quant à la bonne tenue des exportations d’or brut (+8,9%), elle s’explique par l’évolution des quantités vendues (+10,6%).

ADVERTISEMENT

Sur le premier semestre de 2023, les exportations de biens ont enregistré une hausse de 2,8% (+48,6 milliards), comparé à la même période de 2022, à la faveur d’une bonne tenue des expéditions de produits pétroliers (+63,2 milliards), de ciment (+31,2 milliards), d’engrais minéraux et chimiques (+29,3 milliards) et de légumes frais (+6,0 milliards).

Ainsi, l’accroissement des exportations de produits pétroliers (+22,8%) est consécutif à un relèvement des prix implicites (+28,6%), malgré une baisse des quantités exportées de 4,5%. A l’inverse, les ventes d’acide phosphorique, de produits arachidiers, d’or brut, de zircon et de titane se sont repliées respectivement de 82,0 milliards, 17,9 milliards, 14,4 milliards, 12,8 milliards et 11,4 milliards, sous l’effet d’une baisse simultanée des quantités vendues et des prix implicites.

L’évolution en retrait des produits halieutiques (-11,1%) est imputable au repli des prix implicites de 52,4% ; les quantités vendues ayant augmenté de 86,7%. Dans la zone UEMOA, au courant du deuxième trimestre 2023, les exportations de biens du Sénégal sont évaluées à 233,4 milliards contre 325,8 milliards au trimestre précédent, soit une baisse de 28,4% (-92,4 milliards).

Elles ont représenté 28,4% du total des exportations sur la période, soit une diminution de 5,1 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent. La part du Mali, principale destination des exportations du Sénégal dans la zone, est de 64,0%, en baisse de 0,05 point de pourcentage comparé au trimestre précédent. Les produits pétroliers ont constitué 41,6% des exportations vers ce partenaire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Jugé pour 7 viols, un marabout encourt 15 ans de réclusion criminelle

Jugé pour 7 viols, un marabout encourt 15 ans de réclusion criminelle

Séjour irrégulier au Sénégal : le blogueur guinéen condamné

Séjour irrégulier au Sénégal : le blogueur guinéen condamné

Saint-Louis : 20 chauffeurs d'Allo Taxi arrêtés, leurs camarades battent le macadam

Saint-Louis : 20 chauffeurs d'Allo Taxi arrêtés, leurs camarades battent le macadam

Flux financiers illicites : l'Afrique perd 50 milliards de dollars par an

Flux financiers illicites : l'Afrique perd 50 milliards de dollars par an

Comment j’ai découvert que ma petite amie était mariée

"Comment j’ai découvert que ma petite amie était mariée"

FC Barcelone : Mikayil Faye dans la liste des ''intransférables''

FC Barcelone : Mikayil Faye dans la liste des ''intransférables''

Un célèbre avocat de Ousmane Sonko demande la dissolution de l'APR de Macky Sall

Un célèbre avocat de Ousmane Sonko demande la dissolution de l'APR de Macky Sall

Ourossogui : Deux co-épouses et un bébé de huit mois se noient dans le fleuve

Ourossogui : Deux co-épouses et un bébé de huit mois se noient dans le fleuve

Tech: les avancées et les défis de l’intelligence artificielle en 2024

Tech: les avancées et les défis de l’intelligence artificielle en 2024

ADVERTISEMENT