Ces deux médicaments augmentent le risque cardiaque pendant la canicule

Deux familles de médicaments pourraient favoriser la survenue d’accident cardiaque pendant les jours les plus chauds, avance une nouvelle étude qui appelle à la prudence.

medicaments

La canicule frappe la France pour la troisième fois cet été et le thermomètre devrait à nouveau frôler les 40 °C dans le sud de la France. On le sait, de telles températures

La forte canicule n’est pas sans risque pour la santé. Et la prise de certains médicaments pourrait aggraver la situation. C’est l’alerte que lancent des chercheurs américains et allemands dans une étude publiée le 1er août 2022 dans la revue Nature cardiovascular research.

Selon eux, les bêtabloquants et les antiagrégants plaquettaires comme l’aspirine, utilisés par les personnes qui souffrent d’une maladie du cœur, pourraient augmenter le risque de crise cardiaque en période de fortes chaleurs.

Les scientifiques savaient déjà que les canicules, de la même manière que les périodes de grand froid ou de pic de pollution atmosphérique, semblent augmenter le risque de crise cardiaque. Ils ont alors voulu identifier les personnes les plus à risque.

Pour cette étude, les chercheurs ont donc épluché un registre de santé allemand en se focalisant sur les mois de fortes chaleurs, soit les mois de mai à septembre entre 2001 et 2014. Pour 2 494 personnes, ils ont noté les jours d’exposition à la chaleur, le jour de la crise cardiaque, et les traitements suivis.

ADVERTISEMENT

Résultat : selon ces données, les personnes qui utilisent des bêtabloquants ou des antiagrégants plaquettaires, même si elles sont jeunes, sont plus à risque de déclarer une crise cardiaque pendant les jours les plus chauds. Pourquoi ? Parce que ces médicaments peuvent compliquer la régulation de la température corporelle, avancent les chercheurs.

Plus précisément, prendre des bêtabloquants est associé à un risque accru de 65 %, prendre des antiagrégants plaquettaires à un risque accru de 63 % et prendre ces deux traitements à un risque accru de 75 %.

À l’inverse, les personnes qui ne prennent pas ces médicaments ne semblent pas être plus à risque de crise cardiaque pendant les vagues de chaleur.

Cette étude semble indiquer que ces deux types de médicaments peuvent augmenter la vulnérabilité aux crises cardiaques. Mais attention à ne pas tirer de conclusion trop hâtive. Il est aussi possible que la maladie cardiaque traitée par ces médicaments explique le risque accru de crise cardiaque par temps chaud. Ces hypothèses devront être vérifiées dans des études complémentaires

Quoi qu'il en soit, il est important de ne jamais stopper un tel traitement sans l'accord de votre médecin. Et en attendant d'en savoir plus, les auteurs de l’étude recommandent aux personnes qui suivent ce type de traitement d’être prudent pendant les journées de canicule, en passant les heures les plus chaudes dans un endroit frais ou climatisé et en se rafraîchissant régulièrement.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Massacre de Gaza : un militaire meurt après s’être immolé devant l’ambassade d’Israël

Massacre de Gaza : un militaire meurt après s’être immolé devant l’ambassade d’Israël

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Comment sauver Macky Sall !

Comment sauver Macky Sall !

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

ADVERTISEMENT