Guerre informationnelle : les dessous de la nouvelle task force française

Selon le très informé site Intelligence Online, le ministère des Affaires étrangères français a mis en place une nouvelle task force pour faire face aux enjeux des luttes informationnelles. Avec la montée en puissance de la désinformation et des campagnes de propagande, le Quai d'Orsay entend renforcer ses capacités de veille et de réponse pour protéger les intérêts de la France. Cette nouvelle équipe sera chargée de détecter les campagnes de manipulation de l'opinion et de mettre en place des actions de contre-propagande.

Illustration/Nato Review
  • Pourquoi cette task force ?

Le ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) a annoncé la création d'une Task force informationnelle interministérielle (TF2I) pour lutter contre les manipulations de l'information. La TF2I sera chargée de coordonner le contre-discours français face aux opérations d'influence ciblant Paris, en particulier en période de crise. Elle sera hébergée dans le centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère et expérimentée pendant six mois, a indiqué Intelligence Online début mai.

Cette décision a été prise lors d'un conseil de défense et de sécurité nationale sur les problématiques informationnelles à l'Élysée fin mars. Le projet TF2I s'ajoute aux outils déjà mis en place par Paris dans ce domaine, tels que le Comité opérationnel de lutte contre les manipulations de l'information (Colmi), chapeauté par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), qui coordonne les activités des ministères souverains.

  • Face à la Russie, la Chine, l'Iran et la Turquie, il faut réagir

Toujours selon la même source, le ministère des armées et le MEAE ont également décidé de coopérer davantage, les armées accentuant leurs efforts dans le domaine de l'influence. Le Quai d'Orsay va également travailler sur la future ‘Stratégie nationale d'influence’, qui fait suite à la Revue nationale stratégique 2022 et prend en compte les défis informationnels, ainsi que la montée de l'offensive informationnelle de la Russie, de la Chine, de l'Iran et de la Turquie.

ADVERTISEMENT

Enfin, la même source indique que le MEAE s'est doté d'une sous-direction de la veille et de la stratégie pour traiter les enjeux d'influence, tandis que le général Pascal Ianni, chef du pôle Prospective et stratégie militaire de l'état-major des armées (EMA), coordonne la lutte contre les manipulations de l'information avec le MEAE.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

Nitt Doff à Soul Bangs: 'tu a fait une très grande erreur. C'était maladroit...'

Nitt Doff à Soul Bangs: 'tu a fait une très grande erreur. C'était maladroit...'

Prison Camp Pénal : les détenus en grève de faim ce lundi

Prison Camp Pénal : les détenus en grève de faim ce lundi

Ce que révèle l'audio de Macky Sall fuité par Robert Bourgi

Ce que révèle l'audio de Macky Sall fuité par Robert Bourgi

Culture : découvrez 8 civilisations fascinantes à travers le monde !

Culture : découvrez 8 civilisations fascinantes à travers le monde !

Thiès: un homme d’une cinquantaine d’années se suicide par pendaison

Thiès: un homme d’une cinquantaine d’années se suicide par pendaison

Burkina : 10 morts dans l'attaque d'une mosquée

Burkina : 10 morts dans l'attaque d'une mosquée

Série Bété Bété: l’Association des jeunes Niénios de Louga en colère contre Soumboulou Bathily

Série Bété Bété: l’Association des jeunes "Niénios" de Louga en colère contre Soumboulou Bathily

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

ADVERTISEMENT