Inondations au Burundi : les déplacés en quête de secours

Des inondations dévastatrices sévissent actuellement dans plusieurs régions de l'Afrique de l'Est, plaçant le Burundi dans une situation critique. Le pays lance un appel pressant à l'aide internationale pour faire face aux conséquences désastreuses des fortes pluies.

Kenya après les innondations

Au cours du week-end dernier, le gouvernement burundais a entrepris la délocalisation volontaire d'environ 2000 familles, déplacées par les inondations, vers des abris situés sur des terrains plus élevés. Cette initiative vise à offrir un refuge sécurisé à ces populations vulnérables, victimes des intempéries dévastatrices.

Pour beaucoup de ces familles, cette action gouvernementale est perçue comme une lueur d'espoir dans une situation désespérée. Ndaba Minani, déplacé par les inondations depuis quatre ans et handicapé suite à une blessure à la jambe, exprime un soulagement palpable : "Nous pensions que l'État nous avait abandonnés. Dieu merci pour cette légère amélioration, d'avoir un endroit où se reposer."

Soutenu par l'agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le processus de déplacement des familles sinistrées s'est mis en marche, avec des bus affrétés pour les conduire des rives de Gutumba à Matyazo, situé à environ 30 kilomètres de la capitale économique, Bujumbura. Toutefois, ce défi logistique est confronté à une pénurie de matériaux nécessaires pour construire des abris temporaires, exposant les sinistrés à des conditions encore plus précaires.

Les conséquences des inondations sont multiples et touchent tous les secteurs de la vie burundaise. Les eaux montantes du lac Tanganyika ont envahi plusieurs régions du pays, y compris la capitale, perturbant gravement les activités économiques et les infrastructures. Le Boulevard du Japon, une artère majeure de Bujumbura, est aujourd'hui submergé, paralysant ainsi les déplacements dans la ville.

ADVERTISEMENT

Entre septembre et le 7 avril dernier, plus de 203 944 personnes ont été affectées par les inondations, avec des milliers de maisons et de salles de classe détruites. Cette crise humanitaire survient dans un contexte où le Burundi, l'un des pays les plus pauvres du monde, peine déjà à répondre aux besoins fondamentaux de sa population, dont 80% sont employés dans le secteur agricole.

Face à cette situation critique, les autorités burundaises tirent la sonnette d'alarme et appellent à une solidarité internationale accrue pour soutenir les efforts de secours et de reconstruction. Les experts climatiques soulignent que ces inondations sont la conséquence directe des conditions météorologiques extrêmes liées au phénomène El Niño, qui sévit dans la région.

Alors que le Burundi tente de faire face à cette crise sans précédent, la communauté internationale se mobilise pour apporter son soutien aux populations affectées et contribuer à la reconstruction du pays.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Rebondissement dans l'affaire Didier Badji

Rebondissement dans l'affaire Didier Badji

La CIJ ordonne à Israël de cesser « immédiatement » ses opérations militaires

La CIJ ordonne à Israël de cesser « immédiatement » ses opérations militaires

CEDEAO : Mouhamed Sagna désigné auditeur en chef des comptes communautaires

CEDEAO : Mouhamed Sagna désigné auditeur en chef des comptes communautaires

Mauritanie : crash d’un avion de l’armée lors d’un vol d’entraînement de routine

Mauritanie : crash d’un avion de l’armée lors d’un vol d’entraînement de routine

Nouvelle saisie de cocaïne de 264 kg d'une contrevaleur de 21 milliards FCFA

Nouvelle saisie de cocaïne de 264 kg d'une contrevaleur de 21 milliards FCFA

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

ADVERTISEMENT