Poutine lance un mandat de recherche contre le président de la CPI

La Russie a officiellement émis un mandat de recherche visant le président de la Cour pénale internationale (CPI), Piotr Hofmanski.

Piotr Hofmanski / AFP

Le ministère de l'Intérieur russe a ajouté le Polonais Piotr Hofmanski à sa liste de personnes recherchées. Cependant Moscou n’a pas précisé la nature des accusations portées contre lui. La notice indique seulement « Recherché dans le cadre d'une enquête pénale », selon les informations fournies par les agences d'État Tass et Ria Novosti.

Cette décision intervient après que la CPI a émis un mandat d'arrêt en mars 2023 à l'encontre du président russe, Vladimir Poutine, en relation avec son rôle présumé dans la déportation d'enfants ukrainiens.

Les tensions entre la Russie et la CPI avaient déjà atteint un niveau critique en mai, lorsque Moscou avait inscrit le procureur de la CPI, Karim Khan, sur sa liste de personnes recherchées. Les accusations portées par la CPI à l'encontre de Vladimir Poutine et de sa collaboratrice, Maria Lvova-Belova, concernent des crimes de guerre présumés liés à la « déportation illégale » de milliers d'enfants ukrainiens, des allégations catégoriquement rejetées par le gouvernement russe.

Si la Russie n’est pas un État membre de la CPI, cette mesure a considérablement entravé les déplacements internationaux du président Poutine. A cet effet, il a dû, en août dernier, annuler sa participation au sommet des BRICS en Afrique du Sud.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT