Séisme au Maroc: pourquoi les autorités n'ont pas formulé une aide officielle

Un tremblement de terre vendredi soir a fait plus de 2000 morts dans le pays. La communauté internationale a rapidement proposé son aide, mais le Maroc n'a pas formulé de demande officielle.

Roi du Maroc

Plus de 24 heures après que le Maroc a été frappé par un séisme, si de nombreux pays, dont la France, ont proposé leur soutien, le royaume tarde à demander officiellement l'aide de la communauté internationale, ayant seulement appelé ce dimanche l'Espagne, selon Madrid.

La France a réitéré dimanche leur proposition en direction du Maroc, se disant prêt à intervenir quand les autorités "le jugeront utile". En fait, le gouvernement marocain bloque complètement toutes les équipes de secours actuellement, sauf une, celle du Qatar, qui a été autorisée, effectivement, à atterrir chez eux", accuse l'ONG française l'association Secouristes sans frontières.

Seuls le Qatar et l'Espagne ont reçu un appel de Rabat

Il n'y a que le Qatar et l'Espagne qui ont reçu un appel de Rabat. Parce que le roi Mohammed VI et l'émir qatari al-Thani sont très proches. Les deux États ont des relations excellentes et se considèrent d'égal à égal. C'est un calcul géopolitique : le Maroc va minutieusement choisir ses partenaires pour ne laisser entrer que des structures très compétentes, avec des savoir-faire particuliers, tels que des chiens renifleurs, qui vont permettre de localiser les dernières personnes bloquées. Les Qataris ont débarqué au Maroc avec 87 personnes et 5 chiens de recherche.

Le roi Mohamed VI veut donc garder la main sur son pays. C'est aussi une forme de fierté nationale. "Mettez-vous à la place du Maroc. En cas de catastrophe naturelle en France, comme à La Faute-sur-Mer (victime de la tempête Xynthia en 2010, ndlr), imaginez-vous des ONG marocaines ou américaines débouler ? L’aide humanitaire internationale va toujours des pays développés aux pays non développés."

ADVERTISEMENT

En tant que pays émergent, qui se veut interlocuteur de l'Europe et qui aspire à un statut de puissance régionale en Afrique, Rabat veut montrer qu'il est souverain, capable de piloter les secours, et ne pas se comporter comme un pauvre pays meurtri que tout le monde vient charitablement secourir …

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Agression de MNF: les acteurs de la presse s'insurgent et appellent à la mobilisation

Agression de MNF: les acteurs de la presse s'insurgent et appellent à la mobilisation

Sénégal : plus de 800 personnes atteintes de maladies rares !

Sénégal : plus de 800 personnes atteintes de maladies rares !

ADVERTISEMENT