USA : une audition parlementaire sur le fils de Biden vire à la foire d'empoigne

Audition mouvementée à la Chambre des représentants ce mercredi autour du cas Hunter Biden. Le fils du président est accusé d’outrage au Congrès pour avoir refusé de répondre à la convocation d’une commission souhaitant enquêter sur ses affaires et ses éventuels liens avec son père. Sauf qu’au début de l’audience, Hunter Biden était bien là.

Hunter Biden

La dernière fois qu’Hunter Biden avait été vu au Capitole, c’était pour dire qu’il voulait bien témoigner sur ses affaires, mais publiquement, alors que les républicains qui dirigent la commission voulaient l’entendre à huis clos. Résultat : cette réunion ce mercredi pour demander qu’il soit inculpé d’outrage au Congrès.

À l’ouverture des travaux, Hunter Biden se présente dans la salle, entouré de deux avocats. Les démocrates suggèrent qu’il soit entendu pendant qu’il est à la disposition des élus. Refus de la présidence. Le ton monte. Une représentante républicaine propose qu’il soit emprisonné sur le champ. Une de ses collègues démocrates explique que si le fils du président refuse de parler à huis clos, c’est par crainte que ses propos soient déformés par des républicains présentés comme étant tous des menteurs.

Hunter Biden se lève et s’en va au moment où la représentante de Géorgie Marjorie Taylor Greene prend la parole et l’accuse de lâcheté. Il y a quelques mois, l’élue trumpiste avait présenté publiquement des photos de lui à caractère sexuel. C’est désormais à la Chambre des représentants dans son ensemble de demander à ce qu’il soit poursuivi pour outrage au Congrès.

Et ce sera finalement au département de la justice d’en décider. Hunter Biden risquerait alors un an de prison et 100 000 dollars d’amende. Ce jeudi, Hunter Biden est attendu en Californie pour se voir signifié par un juge des accusations de fraude fiscale.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Ziguinchor : une technicienne de surface d'Auchan perd la vie dans un accident !

Ziguinchor : une technicienne de surface d'Auchan perd la vie dans un accident !

Cap Skirring : un couple franco-sénégalais tué

Cap Skirring : un couple franco-sénégalais tué

Viol : Dani Alves lourdement condamné

Viol : Dani Alves lourdement condamné

ADVERTISEMENT