Visite annulée de Macron au Mali : Les vraies raisons d’un faux bond

L'Élysée a annoncé vendredi que le président français ne pourrait pas se rendre au Mali pour rencontrer le président de la transition. Les dessous d’un report.

Le président français Emmanuel Macron rend visite à ses troupes au Mali

Officiellement, c’est dans un souci de cohérence au regard de la situation sanitaire dégradée en France que l’Elysée a annulé cette rencontre. Mais de toute évidence, les négociations étaient mal parties. Outre les raisons sanitaires, ni Paris ni Bamako ne sont tombés d’accord sur le format de cette visite. Selon nos informations, l’Elysée souhaitait associer le président en exercice de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la Cedeao, ainsi que le président du G5 Sahel.

Une façon de montrer que le problème du Mali n’est pas un problème avec la France mais bien avec ses partenaires dans la région. Or, le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, exigeait une rencontre en tête à tête. Très certainement pour renforcer son image auprès de l’opinion publique. "Le Covid aura été le juge de paix", souffle-t-on presque soulagé dans l’entourage du président.

Des manifestations anti-françaises évitées

Soulagé car à Bamako, Emmanuel Macron se serait aussi exposé à de très probables manifestations anti-françaises. Et même si elles étaient instrumentalisées, l’image à quelques mois de la présidentielle n’était pas la bonne. Le président français n’ira donc pas fêter Noël avec les troupes de Barkhane stationnées à Gao, comme il en est d’usage. En revanche, il leur adressera lundi soir un message vidéo. Jean Castex devait passer le nouvel an avec des militaires français sur une base en Jordanie. Il a lui aussi annulé son déplacement.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT