Restrictions d'internet : le Sénégal dans le Top 10 de pays peu enviables

D’après les données de Google Trend, reprises par Les Échos, le Sénégal (9e) figure dans le Top 10 du classement des 74 pays où le terme «VPN» a été le plus recherché en 2023.

Utilisation d'Internet au Sénégal  (Reuters)

Selon Techopedia, ce ranking est composé des « pays dirigés par des régimes qui censurent ou coupent l’internet en cas de répression contre la population ou privent leurs citoyens d’accéder aux médias sociaux». Un VPN, pour Virtual private network (Réseau privé virtuel), est un moyen de préserver la confidentialité de son identité en ligne et de protéger son trafic internet des interférences, de l’espionnage en ligne et de la censure des gouvernements.

L’explosion du recours au VPN a été enregistrée au Sénégal en 2023. Elle fait suite aux restrictions du gouvernement pour l’utilisation des réseaux sociaux, consécutives aux violentes manifestations ayant suivi la condamnation de Ousmane Sonko lors de son procès contre Adji Sarr.

En effet, rapporte Les Échos, l’un des fournisseurs de ce service, Proton VPN, a enregistré durant l’année une augmentation de 2800% des inscriptions. Le journal ajoute qu’en juin 2023 la demande de VPN avait bondi de 60 000% par rapport au mois précédent.

Dans le Top 10 du classement des 74 pays où «VPN» est le plus recherché, le Sénégal devance l’Ouganda, qui ferme la marche. Il est devancé, dans l’ordre, par le Turkménistan, l’Éthiopie, l’Iran, la Birmanie, la Chine, la Syrie, l’Afghanistan et Sainte-Hélène.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT