Baisse des prix du loyer : une ambition louable mitée par une démarche boiteuse [Opinion]

Le Président de la République, M. Macky SALL a eu l’idée de faire adopter une réglementation dans le sens de réduire le coût du loyer dès les premières heures de son règne.

Le prix du loyer est en constante hausse

Cette belle initiative matérialisée par la loi n° 2014-03 du 22 Janvier 2014 portant baisse des loyers n’a malheureusement pas connu le succès escompté.

Certes l’ambition est louable mais la démarche est fortement critiquable.

Pour limiter la poussée inflationniste qui affecte considérablement les revenus des ménages, la loi a aménagé un système d’allégement en fonction des tranches établies comme suit :

  • pour les loyers inférieurs à 150.000 F CFA : baisse de 29%
  • pour les loyers compris entre 150.000 F CFA et 500.000 F CFA : baisse de 14%
  • pour les loyers supérieurs à 500.000 F CFA : baisse de 4%

Malgré les sanctions prévues en cas de violation (emprisonnement de 2 à 6 mois et une amende de 20.000 F CFA à 1.500.000 F CFA), il est constaté que les bailleurs foulent aux pieds la mesure en usant de beaucoup d’astuces. On assiste jusqu’à présent à une spéculation monstrueuse dans le milieu immobilier.

Conscient de l’ineffectivité de la loi, le Président de la République, à l’occasion du conseil des ministres du Mercredi 28 Octobre passé, demande « au ministre du commerce en rapport avec les services du ministre en charge du logement de proposer dans les meilleurs délais des mesures urgentes pour encadrer davantage et réguler le coût du loyer sur l’ensemble du territoire national notamment dans les centres urbains ».

N’est-il pas légitime de se poser la question de savoir si l’Etat est capable de résoudre cette équation sociale ? Il ne le semble pas à bien des égards !

Dès lors, il me parait utile de faire quelques propositions qui, je pense bien, peuvent être des solutions idoines à la lutte contre la cherté du loyer.

D’abord, la redynamisation des sociétés immobilières comme la SICAP S.A et la SN HLM est une nécessité qui promeut l’accès au logement social. Leur caractère public doit davantage être mis en valeur au profit des citoyens qui ont un faible revenu.

Ensuite, l’Etat doit revoir la fiscalité immobilière dans le dessein d’assouplir les impôts et taxes liés à l’acquisition, la construction et la production de logements. Une telle démarche pourrait inéluctablement avoir une incidence financière relativement à l’accès au logement.

Enfin, la politique de décentralisation tracée par l’Etat depuis 1972 doit être plus effective. Il est utopique de lutter contre la cherté du loyer dans les centres urbains principalement à Dakar, si 80% des activités économiques sont concentrées dans la capitale : le résultat ne peut être que ce qu’on voit.

Le projet des 100.000 logements lancé depuis l’année dernière semble une goutte de solutions dans un océan de problèmes avec ses vagues de doutes.

Aux gouvernants, je rappelle qu’il vous revient la responsabilité de mettre en œuvre une véritable politique de logement pour mettre fin à ce calvaire que vivent bon nombre de Sénégalais.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"