En moyenne, un sénégalais consomme 29 kg de poisson par an

Les Sénégalais sont de grands consommateurs de produits de la mer, en comparaison à leurs voisins. Ils consomment 29 kg de poisson soit deux fois la consommation moyenne de la sous-région.

Les Sénégalais sont de grands consommateurs de poisson

Les Sénégalais sont de grands amateurs de poisson. Nous sommes mêmes dans la catégorie des champions. On en consomme 29 kg par an et par personne, c'est deux fois plus que la consommation moyenne de la sous-région. C’est-à-dire trois fois la consommation, par habitant, en Guinée et huit fois celle établie en Mauritanie, selon des chiffres dévoilés par le Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest (PRCM).

L’activité de la pêche constitue un secteur clé de l’économie sénégalaise. Pour preuve, elle emploie plus ou moins 600 000 personnes, d’après le PRCM. Mais, le secteur est confronté à un « éventail de contraintes » : « en 2012, le Sénégal a enregistré une perte de 300 millions de dollars, soit 3,2% de son PIB, due à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Même si le pays a, depuis, déployé des efforts considérables en se dotant d’une nouvelle loi, d’un plan d’action national pour la lutte contre la pêche INN, validé en 2015, et de ressources opérationnelles, les activités liées à la pêche illicite demeurent endémiques. » Par ailleurs, « la situation est particulièrement préoccupante dans la mesure où les stocks de démersaux côtiers (poissons d’eau profonde) à forte valeur marchande (principalement destinés à l’exportation) sont pleinement exploités voire surexploités. La pression sur les espèces consommés localement (les petits pélagiques) continuent de s’accroître en raison de la hausse des exportations de ces espèces, ce qui fait peser un risque majeur de pénurie d’approvisionnement sur le marché local ».

Dans le monde, la consommation annuelle de poisson devrait atteindre 204 millions de tonnes en 2030, selon le rapport de la FAO sur la situation mondiale des pêches et de l’aquaculture, publié tous les deux ans. Cette augmentation marque cependant un net «ralentissement par rapport à la croissance de 27 % sur la période 2007-2018», note la FAO, alors que la consommation mondiale croît inexorablement. «La consommation annuelle mondiale de poisson s’élève à 20,5 kilos par personne, un niveau record qui devrait augmenter dans les dix prochaines années », note l’agence dans ce rapport.

L'agence des Nations unies souligne que pour des pays comme le Bangladesh, le Cambodge, la Gambie, le Ghana, l'Indonésie, la Sierra Leone, le Sri Lanka et "plusieurs petits États insulaires en développement (PEID)", la consommation de poisson représente "plus de la moitié" de l'apport en protéines animales.

La Chine 1er producteur mondial

La Chine va rester, et de très loin, le premier producteur mondial de poissons, principalement grâce à son aquaculture, qui devrait continuer à représenter à elle seule plus de la moitié de la production mondiale de poissons d’élevage, avec 60,4 des 108,5 millions de tonnes de poissons d’élevage sur la planète. La production consommée dans l'alimentation des humains représente 156 millions de tonnes. Selon la FAO, l'impact de la pandémie de coronavirus a provoqué une diminution des activités de pêche d'environ 6,5 pour cent du fait des restrictions et de la pénurie de main-d'œuvre causées par l'urgence sanitaire. "Dans certaines régions de la mer Méditerranée et de la mer Noire, plus de 90 pour cent des pêcheurs artisanaux ont dû cesser leur activité parce qu'ils ne pouvaient plus vendre leurs prises et, à cet arrêt, est venu s'ajouter bien souvent une chute des prix", détaille encore le rapport.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"