Sénégal : 200.000 doses de vaccins anti-covid perdues

Des milliers de doses de vaccins contre la Covid-19 ont été jetées aux poubelles fin octobre 2021.

doses-vaccin-covid-62753b-0@1x

La campagne de vaccination contre la covid-19 tourne au ralenti au Sénégal depuis quelques mois. Quelque 200.000 de doses de vaccin ont atteint leur date d’expiration en fin octobre, selon le coordonnateur du Programme élargi de vaccination (PEV), Dr Ousseynou Badiane. « Pour la population de plus de 18 ans, 14% qui ont reçu au moins une dose de vaccin et un peu moins de 10% sont complétements vaccinés. Au total, plus de 1,3 million de personnes ont reçu une seule dose et plus de 908.000 personnes sont complétement vaccinés, alors que nous avions souhaité au moins avoir 20% de la population d’ici la fin de cette année », s’est désolé M. Badiane.

Selon le coordonnateur du PEV, il y a eu un ralentissement des activités de vaccination, surtout après la fin de la 3e vague. « Actuellement, les gens se font désirer pour se faire vacciner alors que les vaccins sont disponibles. Et certains vaccins même sont en train d’être périmés au niveau des structures de santé », a alerté M. Badiane, ajoutant qu’en fin septembre, 5000 doses de vaccins AstraZeneca étaient périmés.

« Et à la fin du mois d’octobre, ce chiffre a été multiplié de manière exponentielle. Nous avons un peu plus de 200.000 doses qui sont périmées. Si la même tendance se poursuit, d’ici décembre, cette quantité sera multipliée par 2 », a-t-il prévenu.

Tous les vaccins ARN ont une durée de 4 à 6 mois en général. Et lorsque la date de péremption est dépassée, ils ne doivent pas être administrés», a-t-il déclaré.

Plusieurs lots de vaccins AstraZenaca sont déjà entrés en péremption pour avoir été stockées plus de trois mois sans être administrées aux citoyens. L’autorité sanitaire a décidé de les détruire par incinération non sans amertume.

Lancée en février dernier, la campagne de vaccination ne draine pas les foules au Sénégal. Comme ailleurs dans le monde, des Sénégalais accordent peu de confiance aux vaccins anti-Covid mis sur pied en peu de temps.

Au plus fort de la troisième vague, il y avait un grand intérêt pour la vaccination, mais de plus en plus, il n’y a plus cet engouement. Certainement lié à la décrue de la pandémie.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Législatives 2022 : Yewwi s'accroche toujours à sa liste de Dakar

Législatives 2022 : Yewwi s'accroche toujours à sa liste de Dakar

Poop-shaming : Avez-vous honte de faire caca au travail ?

Poop-shaming : Avez-vous honte de faire caca au travail ?

Toute la vérité sur le meurtre de Kiné Gaye !

Toute la vérité sur le meurtre de Kiné Gaye !

Insécurité à Dakar : 463 individus interpellés par la police et la gendarmerie

Insécurité à Dakar : 463 individus interpellés par la police et la gendarmerie

Macky Sall satisfait de la coopération sénégalo-allemande

Macky Sall satisfait de la coopération sénégalo-allemande

Ce que Kylian Mbappé et Florentino Perez se sont dit !

Ce que Kylian Mbappé et Florentino Perez se sont dit !

Série A : l'AC Milan champion d'Italie !

Série A : l'AC Milan champion d'Italie !

'Rejet' des listes YAW et BBY : AAR Sénégal déchire le compromis d'Alioune Tine

'Rejet' des listes YAW et BBY : AAR Sénégal déchire le compromis d'Alioune Tine

Week-end sanglant à Dakar : trois personnes tuées entre vendredi et dimanche

Week-end sanglant à Dakar : trois personnes tuées entre vendredi et dimanche