Abdou Diouf fête ses 88 ans : retour sur une vie extraordinaire !

Le successeur de Léopold Sédar Senghor et deuxième président de la République du Sénégal fête aujourd’hui ses 88 ans. Il est né le 7 septembre 1935 à Louga.

Abdou Diouf

Pulse revient sur quelques faits et dates qui ont marqué sa carrière politique et internationale.

Il commence des études primaires à l'école Brière de l'Isle, actuelle école Émile Sarr, à l’âge de 7 ans. Il fait ses études secondaires à Saint-Louis, au lycée Faidherbe, actuel Lycée Cheikh Omar Foutiyou TALL.

Il obtient son baccalauréat de philosophie en 1955. Il s'inscrit ensuite en licence de droit à l'Institut des hautes études à Dakar, actuelle Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il obtient sa licence en 1958. Il réussit le concours de l’École nationale de la France d'outre-mer de Paris la même année.

Il est marié à Madame Élisabeth Diouf. Géant, il mesure 1,98 m.

ADVERTISEMENT

En 1961, il est nommé gouverneur de la région du Sine-Saloum à l'âge de 26 ans. Il sera tour à tour directeur de cabinet du président Senghor, secrétaire général de la présidence de la République en 1964 et ministre du Plan et de l'Industrie.

À la suite de la démission du président Léopold Sédar Senghor en décembre 1981, Abdou Diouf devient le 2e président de la République du Sénégal.

Le président Abdou Diouf poursuit le processus de démocratisation initiée par le président Senghor. Il instaure un multipartisme intégral. Autrement dit, tout citoyen sénégalais qui remplit les conditions exigées par la Constitution et le Code électoral peut se présenter aux élections. Il supprime également les délits de presse et libéralise petit à petit le secteur des médias.

La politique d'ajustement structurel « fut très difficile pour les populations », selon le président Diouf. En effet, tout au long des années 1990, le Sénégal doit faire face à la dévaluation du franc CFA intervenue en 1994. Cette situation va conduire le président Diouf à mettre en place une rigueur budgétaire et une austérité sans précédent au Sénégal.

Lors de l’élection présidentielle de 2000, le président sortant Abdou Diouf est battu au second tour par Me Abdoulaye Wade. Ce dernier obtient 58,1 % des suffrages grâce au soutien des autres candidats malheureux.

Abdou Diouf est élu en 2002 Secrétaire général de la Francophonie, succédant à l'Égyptien Boutros Boutros-Ghali.

Abdou Diouf est considéré comme l'homme qui a posé les bases d'une administration forte et efficiente. Sur le plan politique, son engagement dans le dialogue avec son principal opposant de l'époque, Me Abdoulaye Wade, a été récemment cité en exemple lors des tensions sociopolitiques qui ont prévalu au Sénégal. Cependant, il n'a pas échappé aux critiques concernant sa gestion de la politique d'ajustement structurel (PAS).

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT