Barthélémy Dias reçu en audience par Macky Sall

Lors de sa déclaration sur sa page Facebook, dimanche dernier, Ousmane Sonko a révélé qu’un membre de Yewwi a été reçu en audience à Mermoz au domicile du chef de l’Etat.

Barthélémy Dias

Qui est ce responsable de Yewwi ? Il s’agit bien du maire de la ville de Dakar Barthélémy Dias qui effectivement a eu une entrevue avec le Président Macky Sall. L’audience a eu lieu chez le fils de Macky Sall. C’est ce dernier qui a été le facilitateur de l’entretien.

Soupçonné, avec son leader, Khalifa Sall, d’être en passe de répondre favorablement à l’appel au dialogue du chef de l’Etat, Macky Sall, Barthélemy Dias assume et va même plus loin : il réclame la paternité du dialogue qui se justifie à ses yeux par une urgence d’éviter au Sénégal une situation de tension qui pourrait déboucher sur un coup d’Etat.

La sortie médiatique du maire de Dakar, qui intervient le jour même du procès en appel de Sonko semble être un acte volontairement posé de défier son homologue de Ziguinchor et de l’attaquer sur le terrain politique.

En effet, à propos de ses relations avec Sonko, il ressort au détour de cet entretien avec E-Media, des divergences manifestes qui apparaissent au grand jour. Pour l’édile de la capitale, Sonko ferait preuve de mauvaise foi en évoquant sa rencontre nocturne avec Macky Sall car il l’a bel et bien consulté avant l’initiative de rencontrer ce dernier, dans un endroit neutre (NDLR : chez le fils de Macky Sall, selon Ousmane Sonko).

ADVERTISEMENT

Le maire de Dakar justifie sa démarche par les radicalisations qu’il indique avoir observées dans les deux camps. «(…) Moi je ne suis pas candidat (à la présidentielle, ndlr), J’aurais pu rester là à gérer tranquillement ma mairie de Dakar », argue-t-il. A l’en croire, ils étaient tous d’accord pour un dialogue avant qu’Ousmane SONKO ne se rétracte.

Faisant allusion à ce dernier, le poulain de Khalifa SALL estime que si certains pensent pouvoir valider leur candidature en passant sur des cadavres, eux sont libres d’aller au dialogue pour participer à la présidentielle de 2024. Le ton de la résignation dans la voix, Barthélémy DIAS estime avoir suffisamment combattu.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT