Comme Sonko, TAS refuse de signer la charte de la paix !

Thierno Alassane Sall rejoint Sonko qui a refusé de signer la charte de la non-violence.

Thierno Alassane Sall

...

Le leader de la République des Valeurs s’en est pris au Cadre Unitaire de l’Islam et à la plateforme Jaami Rewwi. “Je ne la signerai pas parce que je pense qu’il faut qu’on arrête d’être entre la chèvre et le chou chaque fois que la situation est difficile dans ce pays. Il faut faire un examen sérieux de la situation du pays et situer la responsabilité des uns et des autres”, a déclaré Thierno Alassane Sall.

Pour le leader de la République des Valeurs (RV), « il y a des injustices sur la plan politique qui n’ont jamais été dénoncées par les initiateurs de la charte de non-violence. » « Je n’entends pas les gens quand des bureaux de distribution de cartes d’électeurs sont faits dans des conditions abjectes. Je n’entends pas les gens, quand Djibril Ngom, qui devait se retrouver dans un Palais de justice, est vu au Palais de la République et traité comme un héros, c’est une violence extrême, parce que ces gens ont fait des efforts pendant des mois pour rassembler leurs listes. Je n’entends pas ces gens condamner ces choses-là », a-t-il fait savoir.

« Il est facile après de vouloir mettre les victimes après leurs bourreaux et de leur dire, qu’ils se taisent… Le bourreau lui, il est à l’aise dans cette affaire-là, mais quid des victimes ? Quid de nous dont on sabote sans arrêt, tout ce qu’on est en train, de faire, pour qu’il ait une démocratie saine et sérieuse dans ce pays », a-t-il déclaré entres autres.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT