Délocalisation des bureaux de vote à Touba : une date fixée

Dans la ville sainte de la confrérie mouride, qui totalise près de 300 000 électeurs, aucun lieu de vote ne sera installé après la prochaine présidentielle.

Bureaux-de-vote

La délocalisation des bureaux de vote dans le périmètre du titre foncier de Touba sera mise en œuvre après l’élection présidentielle de février 2024. C’est la décision prise par Serigne Mountakha Mbacké pour accorder un délai de grâce aux électeurs de la cité religieuse.

Cette information a été communiquée ce jeudi par le porte-parole du khalife général des mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, lors d’une conférence de presse à laquelle étaient présents le procureur de Mbacké, le commissaire spécial de Touba et le capitaine Wade, commandant de la compagnie de gendarmerie de la capitale du mouridisme, afin de clarifier les interdictions en vigueur dans la cité de Bamba.

« Serigne Mountakha Mbacké m’a chargé d’expliquer sa décision concernant la délocalisation des bureaux de vote dans le périmètre de Touba. Serigne Khadim Diop, son secrétaire, avait préparé des propositions dans un document pour mettre en œuvre cette décision. J’ai transmis le rapport au président Macky Sall, qui l’a ensuite remis au ministre de l’Intérieur. Cependant, après réflexion, il a été constaté que l’application de cette décision poserait problème lors du prochain scrutin », a expliqué le porte-parole du khalife général des mourides.

Par conséquent, Serigne Mountakha Mbacké a décidé d’accorder un délai aux électeurs de Touba, leur permettant de voter dans le périmètre du titre foncier de Touba lors de l’élection présidentielle de 2024.

Pourquoi Touba délocalise les bureaux de vote

ADVERTISEMENT

Le 10 juin, le khalife général de la confrérie mouride, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a fait connaître cette décision surprenante quand on sait que la ville sainte de Touba compte parmi les trois cités les plus peuplées du Sénégal, avec Dakar et Pikine.

Lors de la prochaine présidentielle, dont le premier tour est prévu le 25 février 2024, aucun bureau de vote ne sera ouvert dans l’enceinte de Touba, au centre-ouest du Sénégal. Officiellement, ce ndiguël (consigne) du khalife général, rendu public par son secrétaire particulier, s’explique par les débordements politiques qui, depuis plusieurs mois, agitent le Sénégal jusqu’à se répandre dans le périmètre, habituellement préservé, des deux villes emblématiques et voisines de la confrérie : Touba et Mbacké.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT