Khalifa Sall révèle pourquoi il a choisi Barth

Entre Barthélémy Dias et Soham Wardini pour porter la candidature de Yewwi à la Ville de Dakar, Khalifa Sall a fait son choix. L'ex maire de Dakar a tranché en faveur du maire de Mermoz Sacré-Cœur. Le leader de Taxawu Sénégal justifie son choix.

Khalifa Sall

«Si nous t'avons choisi, c'est que tu as le profil, la capacité, l'ambition, tu en as surtout la force de caractère qui fera que tu seras toujours à l'avant-garde du combat pour Dakar. Nous avons confiance en toi et nous espérons qu'au soir du 23 janvier, Dakar dira 'Vive Barthélémy”. Nous sommes contents et rassurés à la fois. La mobilisation que nous avons vue montre que Barthélémy Dias est le profil idéal, il a le caractère idéal et il est apte à nous servir. Dakar est le Sénégal. Barthélémy Dias est capable de faire ce qu'on lui demande. Il en a le courage et les compétences. Barthélémy Dias et les 19 candidats ne nous décevrons pas», a expliqué l’ex-maire de Dakar, hier lors de l'investiture de Barth'. Khalifa Sall est d'avis que ces élections sont capitales et que YAW devra se démultiplier pour les gagner. «Il faut que nos collectivités soient le miroir de ce que nous allons construire en 2022, car nous allons gagner les élections. Il faut juste gagner dans chaque commune. Nos candidats sont des candidats de rupture, des candidats qui sont imprégnés de ce qui se passe dans leur commune. Ils sont différents de nos adversaires. Nous ferons ce que personne n'a jamais réussi à faire.»

SONKO CHANTE LA RÉSISTANCE

Le leader de Pastef a appelé à une «remobilisation autour de l’essentiel», après les frustrations nées des investitures. Il est, par ailleurs, clair sur les démarches de la Société civile pour apaiser les tensions entre le pouvoir et l’opposition. «Je ne signerai aucune charte de non-violence. Je loue leur bonne intention, mais si chacun fait ce qu’il doit faire, il n’y aura pas de violence. Disons-nous la vérité, il y a une sorte d’hypocrisie à vouloir inviter à la non-violence. Tout le monde sait que l’opposition n’a jamais attaqué qui que ce soit. Dieu n’a demandé à personne de donner le bâton pour se faire battre. Alors, quiconque vous attaque, répliquez à la hauteur de l’attaque, c’est moi qui vous le dis», a dit Sonko.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"