L'ex-procureur de la CREI fut un tailleur

De tailleur à procureur, l'histoire de l'ex procureur spécial de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) relève d'un miracle.

 Alioune Ndao, ancien procureur de la CREI : « Macky Sall n'a que trois ans qui lui reste au pouvoir »

Alioune Ndao. Il est devenu très célèbre grâce à la traque aux biens mal acquis déclenchés par Macky Sall peu après son arrivée au pouvoir. Cet ancien procureur spécial de la Crei, qui a été débarqué en plein procès Karim Wade, a un parcours un peu atypique.

"J’ai quitté l’école un peu tôt pour embrasser le métier de tailleur", a-t-il confié dans un entretien avec Les Echos. Alioune Ndao relate : "Ensuite, après un peu plus d’un an, j’ai quitté pour devenir maçon. J’ai fait la maçonnerie pendant deux ans, puis j’ai abandonné pour aller à l’armée nationale. J’ai eu la chance d’être affecté au Prytanée militaire de Saint Louis. Et j’ai fait toute ma durée légale là-bas."

"A la fin de mon service militaire, j’ai réussi au concours de la gendarmerie nationale comme élève gendarme, mais, malheureusement, je n’ai pu terminer mon stage parce que j’avais des soucis de santé et j’ai quitté la gendarmerie pour entrer à l’Ecole nationale de police comme gardien de la paix", a-t-il confié.

Avant d'ajouter : "J’ai fait donc 12 années dans la police et c’est durant cette période que j’ai commencé des études de droit à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, en capacité. Deux années après, j’ai eu ma capacité en droit. J’ai commencé mes études en droit et j’ai terminé quatre ans plus tard. Ensuite, j’ai fait le concours de la magistrature que j’ai réussi. Après, je suis sorti major de ma promotion. J’ai fait Ziguinchor, Kolda, Tambacounda avant de rejoindre le ministère de la Justice comme conseiller technique et trois ans plus tard, on m’a affecté au Parquet général de la Cour d’appel de Dakar comme Substitut général dans un premier temps, ensuite Avocat général et puis on m’a nommé à la Cour de répression de l’enrichissement illicite comme Procureur spécial."

Moins de trois ans après, je suis retourné au Parquet général de Dakar comme Premier avocat général. C’est là où j’ai pris ma retraite en fin 2019. Je signale également que je fus formateur au Centre de formation judiciaire (Cfj) et j’étais chargé pendant 12 ans de la formation des futurs Procureurs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT