Macky a commencé son dialogue avec Khalifa Sall

Le président Macky Sall a présidé, ce jeudi, la cérémonie d’ouverture du forum sur l’économie sociale et solidaire. L’un des faits majeurs durant la cérémonie, c’est le témoignage plutôt élogieux de Macky Sall à l’endroit du maire de Dakar.

Macky Sall et khalifa Sall en accolade

« Je tiens tout spécialement à remercier le maire de Dakar Barthélémy Toy Dias. Je lui disais tout à l’heure ‘‘Barthélémy Yangui dokhal deh. Moungui dokhal, c’est bien’’. Vraiment Bravo », a témoigné Macky Sall. Il ne s’en limitera pas à ces mots : « Et comme disait l’autre, je dirai à ton Papa Jean Paul, qui est avec moi, que tu as bien travaillé », a ajouté Macky Sall tout souriant.

Sur la rencontre qu’il présidait, le chef de l’Etat a dit croire à la collaboration entre l’Etat et ses démembrements pour le renforcement des capacités productives des couches sociales vulnérables en particulier. « Je suis convaincu de l’utilité de la coopération décentralisée comme moyen d’échanges d’expérience des pratiques et comme mécanisme de solidarité au-delà des frontières nationales », a indiqué Macky Sall.

Le Président de la République, Macky Sall, s’est également affiché en toute complicité avec Khalifa Sall. Lors de son discours, Macky Sall a également fait un clin d’œil au chef de file de Taxawu Sénégal en rappelant “avoir porté il y a quelques années, avec Monsieur Khalifa Ababacar Sall, alors Maire de Dakar, la promotion auprès de l’Union Africaine de l’Organisation panafricaine des Cités et Gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLUA)”.

ADVERTISEMENT

Cette scène se déroule dans un contexte politique marqué par l’appel au dialogue du Président Sall. Une main tendue saisie par Khalifa Sall, dans un récent entretien accordé au journaliste Pape Alé Niang. Le leader de Taxawu Senegaal s’est en effet positionné en rassembleur sans occulter les questions de l’heure.

Pour l’ancien maire de Dakar, « la rancœur, c’est de la faiblesse». A cet effet, il a annoncé qu’il « n’a plus rien à prouver ». « Et je ne suis pas dans les débats de personne, ni dans les règlements de comptes. Ça, ce n’est pas Khalifa Sall. J’incarne l’homme d’Etat, qui va réconcilier la Nation sénégalaise avant de reconstruire le pays afin que les Sénégalais se sentent pleinement, totalement et entièrement sénégalais », a-t-il clairement répondu à la question de savoir s’il va poursuivre ses « bourreaux ».

« Le processus interne de consultation est en cours dans Taxawu et on ne connaît pas encore les termes de référence du dialogue. Nos petites personnes sont insignifiantes face à l’intérêt supérieur », disait-il.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La Roja sacrée championne d’Europe

La Roja sacrée championne d’Europe

L'homme qui a tiré sur Donald Trump identifié

L'homme qui a tiré sur Donald Trump identifié

Trump frôle la mort, il a été touché par balle lors d'un meeting

Trump frôle la mort, il a été touché par balle lors d'un meeting

Conférence de presse de Diomaye: les 4 annonces à retenir !

Conférence de presse de Diomaye: les 4 annonces à retenir !

100 jours : l'intégralité de la conférence de presse du Président Diomaye

100 jours : l'intégralité de la conférence de presse du Président Diomaye

La coalition Diomaye Président annule sa conférence de presse

La coalition Diomaye Président annule sa conférence de presse

Il partage les vidéos pornos de son ex-femme à ses filles

Il partage les vidéos pornos de son ex-femme à ses filles

Il est retrouvé mort après une bagarre avec le vigile présumé amant de sa femme

Il est retrouvé mort après une bagarre avec le vigile présumé amant de sa femme

Elle saute du 1er étage pour échapper à la violence de son conjoint

Elle saute du 1er étage pour échapper à la violence de son conjoint

ADVERTISEMENT