Putsch au Niger : Macky voulait dépêcher Mahi Niasse à Niamey

Le président Macky Sall, a déclaré, mardi, à Kaolack, avoir tenté d’envoyer au Niger le khalife général de Médina Baye, Cheikh Mahi Ibrahima Niass, pour une mission de bons offices dans ce pays, à la suite du coup d’État survenu fin juillet dernier.

LE KHALIFE GÉNÉRAL MÉDINA BAYE REÇU PAR LE PRÉSIDENT MACKY SAL

Macky Sall en a fait l'annonce lors de sa visite à Médina Baye à Kaolack. ‘’Cheikh Mahi Ibrahima Niass est un apôtre de la paix. Son discours dépasse le Sénégal. Au fort de la crise politique au Niger, je l’ai appelé au téléphone pour une mission de médiation à Niamey, mais les circonstances n’étaient pas faciles’’, a-t-il révélé, repris par l'APS.

Le chef de l’État s’exprimait lors d’une visite effectuée chez Cheikh Mahi Ibrahima Niass, en compagnie du président du Conseil économique, social et environnemental, Abdoulaye Daouda Diallo, et des ministres Antoine Diome (Intérieur), Mansour Faye (Infrastructures), Mariama Sarr (Fonction publique) et Serigne Mbaye Thiam (Eau et Assainissement).

‘’J’étais prêt à vous confier une mission de médiation au Niger. Nous avions discuté de cela, mais les circonstances ne vous permettaient pas de vous rendre dans ce pays’’, a poursuivi Macky Sall. Il déplore le putsch survenu au Niger et estime que son homologue nigérien, Mohamed Bazoum, écarté du pouvoir par l’armée, est ‘’traité en prisonnier’’ par les putschistes.

Macky Sall a salué ‘’la dimension intellectuelle et l’ouverture d’esprit’’ de Cheikh Mahi Ibrahima Niass. Selon lui, le guide religieux de Médina Baye est une ‘’figure emblématique du savoir’’. ‘’Je vous écoute avec beaucoup de plaisir. Votre discours est plein de pédagogie et de sagesse. J’apprends toujours en vous écoutant. Votre […] intelligence et vos analyses sont une fierté’’ pour le pays, a souligné Macky Sall.

Cheikh Mouhammadou Mahi Niass avait effectué, le 17 mai 2022, une mission de médiation au Soudan où il avait réussi à réconcilier les différentes tribus en conflit au Darfour pour faire taire les armes. « Le succès obtenu au Soudan n’est rien d’autre que le reflet de la puissance spirituelle des grandes figures religieuses du Sénégal qui lui ont donné la force et le courage de s’engager », avait déclaré Cheikh Mahi Niass.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT