Radiation de Sonko, dissolution de Pastef : la CEDEAO délibère le 6 novembre

La Cour de Justice de la CEDEAO a renvoyé au 6 novembre 2023 l'affaire opposant l’État du Sénégal à Ousmane Sonko au 6 novembre 2023 pour délibération.

Cours CEDEAO

L'audience sur la radiation de Ousmane Sonko et la dissolution de Pastef s'est ouverte ce mardi 31 octobre 2023 devant la Cour de justice de la Cedeao. Mais le juge de la Cour de justice de la Cedeao a mis en délibéré le dossier au 6 novembre prochain. L’Agent judiciaire de l’Etat a introduit une demande pour révoquer les avocats étrangers de La défense de Sonko, Me Said Larifou et Juan Branco.

Lors de l'interrogation du juge ivoirien, par ailleurs vice-président de ladite cour pour savoir si Mes Branco et Larifou ont l'autorisation du bâtonnier sénégalais, s'en est suivie une passe d'armes entre le juge et Juan Branco. "Si vous voulez m’empêcher de défendre M. Sonko ne cherchez pas de prétexte. Allez-y !", a déclaré l'avocat de Sonko. "Vous êtes êtes vraiment impoli", lui a répondu le juge.

Les avocats de l’opposant Ousmane Sonko ont déposé trois requêtes auprès de la Cour de justice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. Parmi les demandes : celle que cette Cour ordonne à l’État du Sénégal de suspendre la dissolution du parti Pastef, et de rétablir les droits politiques de la formation et de son candidat Ousmane Sonko en vue de l’élection présidentielle prévue pour le 25 février 2024.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT