Sonko, Mimi, Barth : Ces logiques politiciennes [Opinion du Contributeur]

Aminata Touré en se rapprochant de Yewwi Askan Wi pour dire non à la troisième candidature qu’elle a toujours bannie, en donnant la main à Ousmane Sonko, le plus radical des opposants, cherche à faire mal à Macky Sall. Elle fait mal. Elle sait faire mal, écrivions-nous ici.

Mimi Touré - Ousmane Sonko - Barthélémy Dias

Elle applique à la lettre une logique bien politicienne : l’ennemi de mon ennemi est mon ami. Ousmane Sonko, tête d’affiche de cette coalition aussi joue au réaliste. Sa sortie pour soutenir l’ex-Premier ministre entre dans le cadre d’une stratégie clairement réfléchie. Dans un contexte marqué par des incertitudes, par une guerre de positionnement sans nom, il semble comprendre qu’il est mieux de jouer sur plusieurs tableaux.

L’épisode Barthélémy Diaz, le « doomu ndey » devenu adversaire illustre assez une telle donne. Les partisans du président de la République qui jubilent et soutiennent le maire de Dakar sont aussi dans cette logique de guerre. C’est de bonne guerre. Tout ce qui concourt à affaiblir son ennemi est la bienvenue.

Sonko embrasse Mimi non pas parce qu’il l’aime, non pas parce qu’elle lui apporte des soutiens conséquents mais surtout parce qu’il est conscient que ça peut constituer un coup psychologique pour l’ex-patron de Mimi. Diaz sera chouchouté et aidé par Macky et les siens. Il va abandonner la posture qui lui avait valu son succès. Reste à savoir ce qu’il va gagner au change.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT