Sonko promet de déloger Macky du Palais

Bis repetita ? Les évènements sanglants de mars dernier risquent de se reproduire si jamais la liste de "Yewwi" est invalidée pour les législatives de 31 juillet 2022.

Ousmane Sonko, Chef de file du Pastef

La liste nationale de "Yewwi Askan Wi" se dirige vers l’invalidation. Déthié Fall, mandataire national de cette coalition, a reçu hier la notification du retrait de l’investiture de Anta Touré, inscrite deux fois sur la liste nationale, de la part de la Direction générale des élections (DGE). Désormais incomplète, la liste dirigée par Ousmane Sonko risque l’irrecevabilité au regard des dispositions de l’article 179 du Code électoral.

Khalifa Sall déclare qu’il ne peut pas accepter que des "violations aussi flagrantes de la loi électorale commises par BBY" ne soient pas sanctionnées. "On veut rejeter nos listes sans aucune base légale mais jusqu’à présent, on n’a rien notifié à Benno. Comment pouvez-vous expliquer ce comportement de la Dge et du ministère de l’Intérieur. On veut nous imposer une injustice", a-t-il accusé.

Avant de menacer : "Nous ne l’accepterons pas et ça ne passera. Il est hors que de question que cette forfaiture prospère. La DGE ne contrôle pas les listes de Benno. Il y a une limite à tout. Que les leaders d’opinion du pays en soient informés. Les prochains jours seront mouvementés. Tout ce qui se passera demain va relever de l’irresponsabilité des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur." Le patron de Taxawu Senegaal annonce une Assemblée générale d’information pour "expliquer au Peuple ce qui va se passer".

Il conclut : "On ne veut surprendre personne. Nous n’allons pas accepter ce qui s’est passé aujourd’hui. La Justice à deux vitesses doit être révolue dans ce pays. On n’est pas logé à la même enseigne que Benno. Et ça ne peut pas passer. Le DGE est passive, inactive et complice au camp de Benno Bokk Yaakar."

Une mobilisation de 200.000 personnes

Même son de cloche chez Ousmane Sonko. "Nous allons nous poser et prendre des résolutions : si c’est aller déloger le Président Macky Sall au palais nous le ferons, peu importe ce que cela puisse nous coûter", jure le leader de "Pastef". Il rembobine : "Nous voulons avoir avec nous près de 200.000 personnes à l’assemblée générale prêtes à exécuter routes les décisions prises. La décision finale sera appliquée. Si c’est aller déloger le Président Macky Sall au palais nous le ferons, peu importe ce que cela puisse nous coûter. Nous avons dépassé le temps des pourparlers".

La liste de Yewwi reste en lice…

Ce lundi 24 mai 2022, le Conseil constitutionnel a donné sa décision concernant la demande visant l’annulation des décisions de rejet de la liste départementale de "Yewwi Askan Wi" à Dakar par la Direction générale des élections. Les sept Sages ont rejeté la requête parce que, disent-ils, les arguments évoqués ne sont pas valables. Ce recours a été introduit par Déthié Fall, mandataire national de la coalition Yewwi Askan Wi le mercredi 18 mai dernier. La publication de la décision est prévue toute l’heure au siège du Conseil constitutionnel.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Procès Ahmed Aidara: le procureur requiert une peine de 6 mois dont un ferme

Procès Ahmed Aidara: le procureur requiert une peine de 6 mois dont un ferme

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports