Terrorisme en Afrique : la pique de Macky à l'Onu

"Votre inertie dans la lutte contre le terrorisme porte en elle la défaillance". C'est le petit tacle lancé par le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, lors du Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique se tient à Dakar.

MACKY-SALL-Forum-de-paix

Le président Macky Sall a donné le ton du Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique qui se tient à Dakar. Il a évoqué les limites des opérations classiques de paix des Nations Unies. « Des casques bleus attaqués jusque dans leurs propres bases, sans capacités significatives de riposte, ne peuvent assurément pas protéger des populations menacées par des groupes terroristes » a relevé Macky Sall.

Le président en exercice de l’Union africaine plaide pour un changement de la doctrine des opérations de paix. Macky Sall invite à une mise à jour « en intégrant pleinement la lutte contre le terrorisme, y compris en Afrique dans cette nouvelle philosophie des Nations Unies.

Le Chef de l’Etat explique que terrorisme n’est pas seulement une affaire africaine. Il est « une menace globale qui relève de la responsabilité première du conseil de sécurité ».

En ce sens, Macky Sall dénonce l’inertie du Conseil de sécurité dans la lutte contre le terrorisme en Afrique. Selon lui, cette inertie « porte en elle la défaillance du système multilatéral ».

« Pour inspirer confiance et adhésion, le multilatéralisme doit servir les intérêts de tous. Autrement, il continuera de susciter la méfiance des uns, la défiance des autres, et de perdre ainsi la crédibilité et la légitimité attachées à son autorité », a rappelé le président Sall.

Pour le Président Sall est que « l’Afrique ne peut pas compter sur le financement extérieur pour assurer son propre sécurité et bâtir une architecture de paix viable. » « Aujourd’hui, les menaces à la paix et à la stabilité résident également dans la crise économique profonde qui secoue le monde. Des millions de personnes n’arrivent plus à supporter le coût de la vie ; et d’autres basculent dans l’extrême pauvreté, sans espoir d’un lendemain meilleur. Ces circonstances exceptionnelles appellent des mesures exceptionnelles» , a dit Macky Sall.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Amdy Mignon victime d'arnaque

Amdy "Mignon" victime d'arnaque

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu