Trafic de passeport : Le député Biaye (aussi) est libre

Du nouveau dans l’affaire du trafic de passeports diplomatiques impliquant deux députés de la majorité présidentielle.

Boubacar Biaye, député

Après le député Mamadou Sall qui a été élargie de prison le 19 juin 2022, son collègue Boubacar Biaye, hume l’air de la liberté.

Le parlementaire sera libéré aujourd'hui jeudi 30 juin 2022 pour avoir purgé sa peine. Boubacar Biaye a été condamné à une peine de 2 ans dont 5 mois ferme pour complicité de faux et usage de faux.

Quant au député Mamadou Sall, il a été condamné à 2 ans dont 6 mois ferme de prison pour abus de confiance et escroquerie.

Pour rappel, les deux députés de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) Mamadou Sall et Boubacar Biaye ont été livrés au juge d’instruction depuis le 9 novembre dernier. Date à laquelle, leur immunité parlementaire a été levée à l’Assemblée nationale afin de permettre à la justice de bien faire son travail.

Boubacar Biaye et Mamadou Sall sont suspectés d’avoir recouru au faux dans l’établissement de documents d’état civil dans le but de faciliter l’obtention du passeport diplomatique à des tiers.

ADVERTISEMENT

L’enquête lancée en début septembre avait permis l’arrestation de El Hadj Djadji Condé, considéré comme le cerveau du réseau. D. Condé a été arrêté le samedi 4 septembre dernier par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic).

L’’Assemblée nationale du Sénégal avait levé, le 9 novembre 2021 lors d’une plénière, l’immunité parlementaire des députés Boubacar Biaye et El Hadj Mamadou Sall.

La procédure avait été lancée le 22 octobre 2021 avec la mise en place par le parlement d’une commission ad hoc suite à une saisine du ministre de la Justice et garde des Sceaux aux fins de levée de l’immunité parlementaire des deux députés membres de la mouvance présidentielle.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT