890 millions FCFA volés chez Farba Ngom : Le Forum civil réclame une enquête

Le député-maire des Agnam, Farba Ngom, aurait été victime d’un vol à son domicile, portant sur un montant de 890 millions de FCFA. C’est une info révélée par le journal Source A, qui a annoncé que la police n’a pas mis du temps à mettre la main sur le voleur de cette importante somme d’argent.

Birahim-Seck-réclame-une-enquête-après-le-vol-supposé-de-près-d'un-milliard-FCFA-chez-le-député-Farba-Ngom

Interpellé en marge de l’atelier de partage sur l’avant-projet de loi portant sur le Code de la publicité, Birahim Seck, coordonnateur du Forum civil, a invité le procureur de la République à s’autosaisir et déclencher une procédure au niveau de la Haute cour de justice pour déterminer l’origine de cet argent.

Selon Birahim Seck, au Sénégal, on a tendance à polémiquer sur les conséquences et à ne pas s’attaquer aux causes.

À en croire le coordonnateur du Forum civil, ce pays manque d’institutions fortes : «Il y a d’autres évènements, prenons le cas du ministre de l’Intérieur qui a pris un sac d’argent pour l’amener à Touba. Je crois que si nous avions des institutions fortes, le procureur allait s’autosaisir et déclencher une procédure au niveau de la Haute cour de justice pour trouver l’origine de cet argent. Après le ministre de l’Intérieur, vous avez vu un dignitaire donner un milliard d’adiya. Si dans la République, les institutions fonctionnaient, on allait l’appeler pour lui demander l’origine de ce milliard. Et également 890 millions qu’on dit avoir trouvé chez M. Farba Ngom. Le Forum civil a toujours dit et travaille pour qu’il y ait une indépendance des corps de contrôle», déclare M. Seck.

Manque de transparence…

Le Forum civil demande au procureur de s’autosaisir et de déclencher une procédure au niveau de la Haute cour de justice pour trouver l’origine de cet argent. Il prône également une redevabilité sur toute la chaîne de dépense et une transparence dans la gestion du budget…

Birahim Seck déplore le manque de liberté des corps de contrôle. Il rappelle que le Sénégal a été placé dans liste grise du GAFI.

À noter qu’en février 2021, le Groupe d'action financière (GAFI) a inscrit le Sénégal sur sa liste grise, indiquant que le pays ne se conformait pas pleinement aux normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky verse une prime de quart de finale aux Lions

Macky verse une prime de quart de finale aux Lions

Député ou maire : Birame Souleye Diop a choisi

Député ou maire : Birame Souleye Diop a choisi

Le BRT dans les starting-blocks au dernier trimestre 2023

Le BRT dans les starting-blocks au dernier trimestre 2023

Mbappé marabouté ? La réponse du marabout sénégalais

Mbappé marabouté ? La réponse du marabout sénégalais

Adji Sarr-Sonko : les minutes d'une confrontation

Adji Sarr-Sonko : les minutes d'une confrontation

Bamako : le film d'un Sénégalais tué dans un braquage

Bamako : le film d'un Sénégalais tué dans un braquage

L'acteur Pod lynché sur la toile pour avoir apprécié Adji Sarr

L'acteur Pod lynché sur la toile pour avoir apprécié Adji Sarr

Mondial 2022 : qualification historique du Maroc en quarts de finale

Mondial 2022 : qualification historique du Maroc en quarts de finale

Cinq grands moments de la politique sénégalaise en 2022 [Pulse Picks 2022]

Cinq grands moments de la politique sénégalaise en 2022 [Pulse Picks 2022]