Alerte rouge de l'Unicef : la santé de 67 millions d'enfants gravement menacée

La santé de 67 millions d'enfants (la plupart en Afrique) est menacée pour avoir manqué des vaccins à cause du Covid entre 2019 et 2021.

Vaccins enfants

Alerte rouge à l'Unicef. L'organisation onusienne s'inquiète, dans une rapport détaillé ce jeudi 20 avril 2023 et parcourue par Pulse.sn, d'une couverture vaccinale en baisse chez les enfants dans le monde. Alors que les efforts de l’organisation ont permis, depuis la fin des années 1980, de protéger sept enfants sur dix contre les maladies les plus répandues (diphtérie, tétanos, rougeole, tuberculose, coqueluche, polyomiélite), les dernières données collectées ne sont pas bonnes.

Pour exemple, à ce jour, un enfant sur cinq n’est pas protégé contre la rougeole dans le monde, alors même qu’un vaccin très efficace existe depuis 1963. En plus des causes endémiques, une nouvelle donnée majeure est signalée par l’Unicef : l’épidémie de Covid-19, qui sévit depuis 2020.

Un enfant sur cinq n’est pas protégé contre la rougeole

Pendant la pandémie, la couverture vaccinale a fortement chuté et "en trois ans, plus d’une décennie de progrès de l’immunisation ont été érodés", écrit la directrice exécutive de l’Unicef, Catherine Russell, en introduction du rapport.

ADVERTISEMENT

Les données partagées par l’Unicef prouvent que le Covid a marqué une rupture. Entre 2019 et 2021, 48 millions d’enfants ont entièrement perdu leur immunisation, et 19 millions l’ont perdu partiellement. Des taux jamais atteints depuis 2008. Partant de ce constat, le Fonds des Nations unies pour l’enfance dresse les raisons du rôle néfaste du Covid-19 sur la couverture vaccinale des enfants.

D’abord, la pandémie a fortement accentué les pénuries de personnel déjà existantes dans les établissements de santé. Ensuite, elle a mis à rude épreuve toutes les composantes des services de santé, leur imposant de nouvelles normes auxquelles elles n'ont pas pu répondre. Enfin, par peur de contracter le virus, elle a incité les familles à repousser les différentes vaccinations de leurs enfants.

Les disparités sont grandes selon les régions du monde. Ainsi, les pays pauvres payent le plus cher les conséquences du Covid-19 sur la vaccination générale des enfants. Sur le continent africain, 12,7 millions d’enfants n’ont pas reçu un ou plusieurs vaccins ces trois dernières années. En Somalie, indique le rapport, 49 % des enfants n’avaient reçu aucune dose de vaccin en 2021. C’est également le cas de 35 % d’entre-eux en Angola, et de 30 % au Nigeria et en Ethiopie.

Si la pandémie de Covid-19 constitue une mauvaise nouvelle dans la lutte contre les maladies évitables, des causes plus profondes existent, et l’Unicef tient à les rappeler. "L’histoire des enfants qui ne sont pas vaccinés est une histoire d’iniquité, de pauvreté et de communauté mal desservies", peut-on lire dans le rapport.

Au sein des ménages le plus pauvres, un peu plus d’un enfant sur cinq n’a reçu aucune dose, tandis qu’il est d’un sur vingt chez les plus riches. Pis, en Afrique de l’Ouest et du Centre, c’est un enfant pauvre sur deux qui n’est vacciné contre aucune maladie.

La situation des fillettes est alarmante, puisque seulement une fille sur huit, dans le monde, a reçu un vaccin contre le papillomavirus humain, responsable des cancers du col de l’utérus ou du vagin. A noter que dans les pays à revenus intermédiaires ou faibles, les enfants vivant dans les agglomérations urbaines sont très peu vaccinés (un sur dix), contre un sur six pour ceux grandissant dans des zones rurales. Cet écart disparaît dans les Etats à revenus intermédiaires supérieurs. Et, sans surprise, les régions touchées par des conflits sont celles où les enfants sont le moins vaccinés (deux sur cinq n’ont reçu aucune dose).

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Agression de MNF à dans son quartier : le 7e cas en un mois

Agression de MNF à dans son quartier : "le 7e cas en un mois"

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

ADVERTISEMENT