Arrêté, le voleur demande une liberté provisoire pour se rendre au Magal

Un voleur arrêté et conduit au commissariat de Guédiawaye a demandé aux limiers de lui accorder une liberté provisoire, afin de se rendre au Magal et ensuite revenir se constituer prisonnier.

Policee

Parfois, la réalité dépasse de loin la fiction. Les éléments du commissariat de Guédiawaye ont été témoins d'une scène pour le moins insolite. Alors qu'il se la coulaient douce, dimanche, veille du Grand Magal de Touba, les policiers ont reçu, en cours de soirée, une foule de jeunes déchaînés qui traînaient avec eux un homme, le corps couvert de sable et très mal-en-point.

Il s'agissait d'un voleur qui a été attrapé au bouillant quartier de Médina Gounass. En compagnie d'un acolyte qui a pu s'échapper, il tentait de commettre un forfait dans l'une des nombreuses maisons désertées par leurs occupants qui s'étaient rendus à Touba pour les besoins du Magal.

Jeté au violon, le voleur va émettre une demande assez particulière, qui a provoqué l'hilarité générale de tous les limiers présents. D'après L'OBS, il a tout demandé à bénéficier d'une liberté provisoire, afin de se rendre à Touba pour le Magal.

A charge pour lui de revenir se constituer prisonnier dès la fin du Magal. Une demande, bien sûr, rejetée par les limiers qui vont le placer en garde à vue.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT