Coupures d'internet: 3 Sénégalais traînent l'État devant la Cour de justice de la CEDEAO

Cheikh Fall, président fondateur de Africtivistes, Ayoba Faye journaliste à Walfadjri et Moussa Ngom journaliste et fondateur de la Maison des Reporters ont trainé l’Etat du Sénégal devant la Cour de justice de la CEDEAO pour coupures abusives d’internet dans le pays.

Cours CEDEAO

Ils sont soutenus par l'université américaine Stanford et le cabinet britannique Média Defence. . Ils considèrent que l’internet est droit inaliénable. Sur son compte X, Cheikh Fall déclare : « internet n’appartient pas aux autorités sénégalaises. C’est un bien commune l’accès à internet est un droit humain. Rien absolument rien ne peut justifier la coupure d’internet et la censure des réseaux sociaux».

Et ce mardi encore, Internet est coupé au Sénégal par les autorités. L’annonce a été faite dans un communiqué.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT