CREI : le juge Henri Grégoire Diop est décédé

Henri Grégoire Diop, l'ancien président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) est décédé hier lundi soir.

Juge Henry Grégoire

La Magistrature sénégalaise est en deuil. Le juge Henri-Grégoire Diop, qui fut président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a été rappelé à Dieu, des suites d'une maladie. Il était hospitalisé à la Clinique. Les obsèques auront lieu à la maison familiale à Pikine.

Le défunt était domicilié à la Cité Asecna. Précédemment premier président de la Cour d’Appel de Thiès, Henri Grégoire Diop a été détaché auprès du ministère des Affaires étrangères.

Il avait inculpé Me Wade dans l'affaire Me Babacar Sèye

En 1993, Henri Grégoire Diop, président de la Crei, avait inculpé Wade dans le cadre de l'affaire de l'assassinat de Me Bacacar Sèye. L'audience s'était « très mal passée » entre l’opposant d’alors et le juge du deuxième cabinet du Tribunal régional de Dakar qu’était l’actuel président de la Crei.

En fait, le doyen des juges de l’époque, le défunt Cheikh Tidiane Diakhaté, souligne-t-on, était en vacances judiciaires et il revenait à Henri Grégoire Diop de « s’occupe r» de Wade et Cie, présumés complices dans l’assassinat du juge constitutionnel, après les arrestations de Clédor Sène, Pape Ibrahima Diakhaté et Assane Diop.

ADVERTISEMENT

C'est pourquoi Abdoulaye Wade l'avait récusé pour juger son fils, Karim dans l'affaire du dossier de la CREI. Aux côtés du procureur spécial près la CREI, Alioune Ndao, Henri Grégoire Diop est l’une des figures marquantes de la lutte contre l’enrichissement illicite. Alors président de la CREI, Henri Grégoire Diop avait condamné Karim Wade a six ans de prison ferme.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT