ADVERTISEMENT

Dakar : Série de meurtres le jour de la Korité !

Trois meurtres ont été commis dans la banlieue dakaroise le jour de l’Eid El Fitr (Korité) célébré lundi dernier.

poignard - knife - couteau
  • Un élève poignardé à mort par son camarade
ADVERTISEMENT

Un élève en classe de sixième du nom de Mor Sène Diagne a été poignardé à mort par son ami F. Ndiaye. Le drame a eu lieu lundi dernier à Guinaw Rail Sud. Le potache qui étudiait au Cem Apix a succombé à ses blessures au Centre de santé Baye Talla Diop, ex-Dominique. Tous les deux étaient élèves en classe de 6eme audit CEM. Selon des témoins, la bagarre est intervenue le jour de la korité.

Selon la page Facebook, « Meilleure Ecole du Sénégal », tout est parti d’une dispute sur le port vestimentaire de chacun. Ils se sont chambrés sur la qualité de leur boubou avant d'en venir aux mains. Des informations recueillies révèlent que la victime a reçu un violent coup de couteau occasionnant une plaie béante au niveau de l’épaule. Le médecin a essayé d’arrêter l’hémorragie mais en vain. F. Ndiaye, le mis en cause, est présentement en garde à vue dans les locaux du Commissariat de Guinaw Rails pour les besoins de l’enquête. Le corps de la victime a été transporté à l’Hôpital Général Idrissa Pouye de Grand Yoff pour autopsie.

  • Agression mortelle sur la VDN 3

Le même jour, Omar Diop a perdu la vie dans un accident de la circulation survenu sur la VDN 3. Son corps a été découvert puis transféré à l’hôpital Dalal Diam. Le défunt était sorti de sa maison pour aller faire une commission. Sur le chemin du retour en allant vers Wakhinane Nimzatt, sa moto est tombée en panne après le pont de Malibu. C’est au moment où il s’est arrêté pour vérifier ce qui n’allait pas que des agresseurs l’ont trouvé sur place. D’après ses proches, il a essayé de riposter. C’est ainsi qu’il a été poignardé. Par la suite, Omar Diop a essayé de se sauver en traversant la route. Malheureusement, il a été heurté par un véhicule. Visiblement, il avait perdu trop de sang avant l’arrivée des secours. Ce qui lui a coûté la vie.

  • Une vendeuse de balais tuée, les pieds et mains ligotés

À Tivaouane Peulh, une vendeuse de balai âgée de 60 ans a été retrouvée morte chez elle, les pieds et les mains ligotés. La tragédie est survenue le jour de la Korité. Elle a été ligotée, étranglée puis poignardée à mort. Originaire de Gounass, elle faisait partie des victimes des inondations recasée à Tivaouane Peulh. L’enquête a été confiée à la Section de Recherches.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

ADVERTISEMENT