Détournement d'1,5 milliard FCFA à Postfinances : mandat de dépôt pour un DG de société

La justice est toujours aux trousses des bénéficiaires de prêts frauduleux qui ont causé un gouffre financier de 1,5 milliard FCFA à Postfinances, filiale financière de la Poste sénégalaise.

Siège de Postfinances à Dakar.

Dans sa parution de ce mercredi 1 février 2022, le quotidien Libération informe que le magistrat instructeur a signé un nouveau mandat de dépôt, cette fois-ci contre le DG des sociétés Sendis et Sogeneq, Mactar Diop.

Diop a été convoqué à la Sûreté urbaine après épuisement de l'ultimatum fixé par le juge pour le remboursement des prêts. Diop qui avait reçu, à travers ses deux sociétés, des chèques de 700 millions FCFA (400 et 300 millions FCFA), a été incapable de rembourser les sommes frauduleusement reçus, rapporte la même source.

Dans cette affaire, le juge du deuxième cabinet avait accordé un délai d'un mois à tous les bénéficiaires pour rembourser lesdits prêts. Il a ordonné l'arrestation de tous les mauvais payeurs bénéficiaires de chèques frauduleux.

Mactar Diop vient gonfler la liste des bénéficiaires de prêts frauduleux sous le coup d'une arrestation. En plus de l’homme d’affaires et marabout Cheikh A. Souané et le commerçant Cheikh Seck, deux autres bénéficiaires de prêts non remboursés ont été interpellés par la police. Il s'agit de Mayéro Diouf, technicien électricien demeurant à Mbao et de l'opérateur économique Mame Demba Ndiaye demeurant à Kounoune. Les mis en cause doivent respectivement plus de 25 millions FCFA et plus de 10 millions FCFA à Postfinances. Ils ont été placés sous mandat de dépôt pour complicité de détournement de deniers publics.

Des dizaines d'autres débiteurs risquent la prison.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT