Elle fait marabouter le fils émigré de sa coépouse pour 'freiner sa réussite'

Des pratiques allant jusqu'à enterrer des animaux vivants…

Féticheur (image d'illustration)

L'un semble réussir tout ce qu'il entreprend et découvre le succès. L'autre galère. Frères, le même sang coule dans leurs veines, et pourtant, la chance sourit plus à l'une qu'à l'autre, entraînant jalousie et rivalité malsaine. L'OBS raconte l'histoire de L. Fall dont la mère, jalouse de la réussite du fils émigré de sa coépouse, s'est attachée les services d'un charlatan pour provoquer sa ruine.

« Mon demi-frère fait partie des premières personnes de notre village à aller en Europe. Avant de construire quelques années plus tard, un bâtiment en dur dans la contrée. Et pour dire vrai, j‘avoue qu’avec ma mère, nous n’avons jamais apprécié la réussite de mon frère », a confié d'entrée L. Fall. « Mais, malgré ce sentiment de jalousie, je ne lui ai jamais souhaité du mal. C’est plutôt ma mère, qui, pour nuire à sa coépouse et à ses enfants, m’a demandé, avec la complicité de son marabout, de faire des sacrifices dans la forêt de Joal afin que mon frère, émigré, soit confronté à des ennuis judiciaires en Europe, que son entreprise tombe en faillite et qu’il soit rapatrié », a-t-il confessé.

Soucieux de plaire à sa mère, L. Fall, mécanicien de son état, s’exécute sans broncher. La requête du charlatan était explicite : enterrer vivant trois (03) chiens, trois (03) ânes et trois (03) coqs rouges dans la forêt de Joal. La mission ne fut pas facile à exécuter, mais Lamine, au bout d’une grande abnégation, y parviendra.

Une fois ces sacrifices effectués, L. Fall renseigne que son demi-frère a été bel et bien refoulé de l’Europe. « Juste un mois après avoir enterré les 3 chiens, les 3 ânes et les 3 coqs rouges vivants dans la forêt de Joal, il a été rapatrié au Sénégal. Ce qui constituait pour ma mère, une grosse satisfaction et une belle victoire. »

Son bonheur sera de courte durée. Au bout de 3 mois de galère au Sénégal, son demi-frère va finalement réussir à retourner en Europe où ses affaires ont décollé de nouveau. Au grand regret de la mesquine coépouse. Quant à L. Fall, il s’est juré de ne plus renouer avec ces pratiques mystiques, même s’il devait être renié par sa mère.

ADVERTISEMENT

Car, déclare-t-il, « les charlatans ne font que détruire nos vies. Avant de nous mettre en mal avec nos proches parents ». Il regrette fort son geste et promet que plus personne ne l’y reprendra.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT