Explosion à Derklé : la 2e aide-ménagère décède

Le bilan après l’explosion d’une bonbonne de gaz à Derklé plus précisément à la cité Crédit foncier en est actuellement à sept morts. Après l'aide-ménagère Aissatou Tine, la seconde domestique Rokhaya Sarr n'a pas survécu à ses brûlures.

Bonbonne de gaz

Le nombre de victimes de l’explosion d’une bonbonne de gaz qui a frappé la famille Diouf à Derklé s’est aggravé. Initialement de deux, le bilan macabre a grimpé de six à sept décès. Après le décès de Sagar Diouf et de son fils Diankou Diagne, de deux autres membres de la famille, Serigne Saliou Diouf et Khadim Diagne, deux aide-ménagères ont succombé à leurs blessures.

La première domestique Aissatou Tine, est décédé hier à l'hôpital. Ce jeudi matin, la seconde aide-ménagère du nom de Rokhaya Sarr a rendu l'âme. Elle a succombé à ses blessures. Cette nouvelle perte allonge le bilan à sept (7) morts.

Pour rappel, la bonbonne de gaz a explosé au moment où la dame Sagar Diouf préparait le repas. Très vite, les flammes se sont propagées touchant Sagar Diouf. Voyant que sa maman était la proie des flammes, son fils Niankou Diagne va accourir pour lui sauver la vie. Face à la furie des flammes, Sagar et son fils vont périr.

L'origine de l'explosion ? Selon Source A, un téléphone portable allumé serait à l’origine du drame. Le jour des faits, retrace le journal, Sagar Diouf , 52 ans, s’activant dans la cuisine pour préparer le dîner, aurait utilisé son téléphone portable pour disposer de la lumière. Ce, alors qu’elle était à proximité de la bouteille de gaz. Ce qui aurait causé l’explosion. Une piste qui reste à être confirmée par les limiers. L’enquête est confiée au commissariat de Dieuppeul.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT