L’épidémie de Chikungunya se propage à Tamba : 42 cas, 1 mort

L'épidémie de Chikungunya a touché 42 personnes et causé la mort d'un berger dans la région de Tambacounda.

Chikungunya

Après Kédougou, l’épidémie de Chikungunya se propage et s’étend dans la région de Tambacounda où quelque 42 cas sont recensés par la Direction régionale de la santé. Il est également déploré un cas un décès. Il s’agit d’un jeune berger âgé de onze ans qui est « arrivé décédé en provenance de Maka Kolibantang ».

Le chikungunya est une maladie virale transmise aux humains par les moustiques, le plus souvent Aedes (Stegomyia) aegypti et Aedes (Stegomyia) albopictus, qui peuvent également transmettre le virus de la dengue et le virus Zika. Ces moustiques piquent principalement pendant la journée. Ils pondent leurs œufs dans des récipients contenant de l’eau stagnante. Les deux espèces piquent à l’extérieur, et Ae. aegypti pique également à l’intérieur.

Le nom de « chikungunya » est dérivé d’un mot de la langue kimakonde qui signifie « se déformer ». Le chikungunya provoque une fièvre et des douleurs articulaires sévères, souvent handicapantes et de durée variable.

Les autres symptômes possibles comprennent une tuméfaction des articulations, des douleurs musculaires, des céphalées, des nausées, de la fatigue et des éruptions cutanées. Les cas sévères ou mortels de chikungunya sont rares, et sont généralement associés à l’existence d’autres pathologies.

La dengue et la maladie à virus Zika ont des symptômes similaires à ceux du chikungunya, ce qui peut facilement donner lieu à un diagnostic erroné. En raison des difficultés de notification et de diagnostic, le nombre de personnes infectées par le chikungunya est sous-estimé. Il n’existe actuellement aucun vaccin homologué ni traitement spécifique pour les infections par le virus du chikungunya.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT