Les députés du PUR déposés en prison

Les deux députés du PUR sont placés sous mandat de dépôt par le procureur de la République.

Député

Les parlementaires de Yewwi Askan Wi, Massata Samb et Mamadou Niang, accusés d'agression sur la députée Amy Ndiaye Gniby, étaient déférés au parquet, ce jeudi 15 décembre. Ils ont finalement ont été placés sous mandat de dépôt à l'issue de leur face-à-face avec le parquet. Ils seront présentés au juge lundi en audience de flagrant délit.

Ils sont accusés de coups et blessures volontaires. Leur avocat, qui dénonce une violation de leur immunité parlementaire, renseigne que les deux députés n'ont pas répondu aux questions des enquêteurs.

Les deux députés Massata Samb et Mamadou Niang avaient fait leur réapparition à l'Assemblée nationale hier lors de la DPG du premier ministre Amadou Bâ. Selon leur conseil, les deux parlementaires avaient bénéficié d'un repos médical, ce qui explique qu'ils avaient disparu de la circulation. Il ajoutait que les deux députés de PUR n'ont jusqu'à présent reçu aucune convocation des autorités policières et qu'ils vaquent librement à leurs occupations.

Victime d'agression, la député Amy Ndiaye a déposé une plainte sur le bureau du procureur. Elle poursuit les députés mis en cause pour coups et blessures pouvant entrainer la perte d'une grossesse, voie de fait, injures publiques et association de malfaiteurs. Pour illustrer la tentative de meurtre des deux députés, l'avocat de la victime Me Boubacar Cissé explique dans la plainte qu'il résulte du certificat médical délivré par le docteur Ndama Niang médecin-lieutenant, en date du 2 décembre dernier, que la plaignante est hospitalisée depuis le 1er décembre à la maternité de l'hôpital Principal de Dakar, suite à un traumatisme abdominal par rixe et qu'à l'admission, l'examen obstétrical était sans particularité.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT