ADVERTISEMENT

'Les dossiers de l’OFNAC ne sont pas lettre morte' - Serigne Bassirou Guèye

Après six années de présidence, Seynabou Diakhaté qui a cédé sa place à Serigne Bassirou Guèye, a dressé son bilan.

Serigne-Bassirou-Gueye-a-pris-fonction-à-l'OFNAC

Nommé président de l’Office national pour la lutte et la corruption (OFNAC), le 1er décembre 2022, Serigne Bassirou Guèye a pris fonction ce mardi 20 décembre 2022. Lors de sa passation de service avec la présidente sortante Seynabou Diakhaté, le magistrat accusé de mettre sous le coude certains dossiers qui lui ont été transmis par l’OFNAC a démenti ces accusations.

ADVERTISEMENT

L’ex-procureur de la République a assuré que tous les dossiers de l’OFNAC déposés sur sa table de Procureur ont été tous traités. « Concernant les rapports de l’OFNAC qui ont été transmis au parquet quand j’étais Procureur de la République, ils ont été tous traités. Et vous savez que le processus de traitement obéit à des étapes. Sachez que les dossiers de l’OFNAC ne sont pas lettre morte. »

Par rapport aux défis qui l’attendent, Serigne Bassirou Gueye promet de travailler pour la continuité. « Parce qu’il faut rappeler que celles qui nous ont devancé notamment madame Nafi Ngom Keita et Seynabou Diakhaté, l’OFNAC a été encré sur des rails très solides. Et nous ferons tout pour le maintenir et améliorer sa vitesse et sa performance », a-t-il promis.

À la question de savoir, s’il n’est pas temps pour l’OFNAC de se détacher de la Présidence pour plus d’indépendance, le magistrat de faire remarquer ceci : « Comme l’a dit madame la présidente dans son discours de tout à l’heure que les autorités respectent l’indépendance de l’OFNAC et l’aide dans ce sens. Donc de ce point de vue je crois que je n’ai pas senti la nécessité de faire une proposition dans le sens contraire ».

Seynabou Diakhaté fait son bilan

À la date d’hier (lundi 19 décembre) 1836 plaintes ont été déposées. "En 2022, 73 ordres d’ouverture d’enquête ont été signés", a révélé Mme Diakhaté. Elle ajoute : « une quarantaine de dossiers issus de nos activités d’investigations ont été transmis aux autorités judiciaires chargées des poursuites territorialement compétentes, dont 35, dans la période 2016-2022. »

Ainsi, en application du principe de redevabilité, fait remarquer Seynabou Diakhaté : « des audits externes et internes sont régulièrement effectués et les rapports d’activités couvrant la période 2016 à 2021 ont élaborés et remis au Président de la République avant d’être publiés. L’OFNAC est à jour en ce qui concerne la remise des rapports de 2016 à 2021. »

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

Arrestation imminente pour Baba Tadian

Arrestation imminente pour Baba Tadian

Double évasion à la prison de Mbour, un inculpé pour meurtre dans le lot

Double évasion à la prison de Mbour, un inculpé pour meurtre dans le lot

Voyages nocturnes : les transporteurs gagnent une heure supplémentaire

Voyages nocturnes : les transporteurs gagnent une heure supplémentaire

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

ADVERTISEMENT