Les faux médicaments tuent entre 100 000 et 5 000 000 personnes en Afrique

L’Afrique de l’Ouest est devenue un hub du trafic de produits médicaux illégaux sur le continent.

De faux médicaments d'une contrevaleur de 230 Millions FCFA saisis par la Douane sénégalaise

Médicaments, vaccins, tests de dépistage et autres dispositifs d’injection illicites représentent désormais entre 20 et 60 % du marché officiel de la zone sahélienne, comme le décrypte en détail le rapport intitulé "Le trafic illicite de produits médicaux en Afrique de l’Ouest’ publié en août dernier sous l’égide de la CEDEAO’’.

La révélation est faite par Aké Lazare Abé directeur de l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) , à l'occasion de la cérémonie de clôture du séminaire de formation sur des acteurs portuaires de la sous-région qui s’est tenu à Abidjan du 16 au 20 octobre 2023.

En 2019, rappelle Aké Lazare Abé, la vente de ces produits illicites atteignait déjà le milliard de dollars (exactement 935 millions d’euros), selon l’ONUDC, une valeur supérieure à celles générées par les trafics de pétrole brut et de cocaïne.

‘’Selon Interpol cité par le rapport de la CEDEAO, l’Inde et la Chine sont les principaux pays d’origine des produits médicaux licites et illicites que l’on trouve en Afrique de l’Ouest. La plupart de ces produits sont importés par voie maritime et acheminés vers les principaux ports de Conakry (Guinée), Tema (Ghana), Lomé (Togo), Cotonou (Bénin) et Apapa (Nigeria).

Le trafic de médicament représente entre 20 et 60 % du marché officiel de la zone sahélienne

ADVERTISEMENT

Toute la zone des Accords de Yaoundé est concernée’’, soutient le directeur de l’ISMI, non sans souligner que presque tout est importé à travers des conteneurs qui passent dans nos ports respectifs. Pour lutter contre ce trafic néfaste qui tue chaque année des milliers de personnes (entre 100 000 et 5 000 000), mais aussi contre tous les autres types de trafics, l’ISMI, la coopération française et les États partenaires misent sur la formation et le renforcement du contrôle des conteneurs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tivaouane peulh : un promoteur immobilier réclame un hectare à une paroisse

Tivaouane peulh : un promoteur immobilier réclame un hectare à une paroisse

Cinéma : Vers une Terre Inconnue, le film palestinien à Cannes

Cinéma : "Vers une Terre Inconnue", le film palestinien à Cannes

Justice : Bah Diakhaté sera jugé en flagrant délit le 27 Mai prochain

Justice : Bah Diakhaté sera jugé en flagrant délit le 27 Mai prochain

Reforme de la Justice : la Présidence lance Jubbanti

Reforme de la Justice : la Présidence lance ”Jubbanti”

Guinée : prison à perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara et Cie

Guinée : prison à perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara et Cie

Changement climatique : 50% des écosystèmes de mangroves menacés

Changement climatique : 50% des écosystèmes de mangroves menacés

Tunisie : deux chroniqueurs condamnés à un an de prison

Tunisie : deux chroniqueurs condamnés à un an de prison

Une baisse des prix de la connexion internet à partir de...

Une baisse des prix de la connexion internet à partir de...

Revue des finances publiques : Ousmane Sonko fouille Macky Sall

Revue des finances publiques : Ousmane Sonko fouille Macky Sall

ADVERTISEMENT