Les minutes des auditions de Amadou Bâ et de Fatima Kane

Amadou Bâ de Pastef et Fatima Binetou Kane, juriste de formation ont été arrêtés pour diffusion du rapport médical de Ousmane Sonko. Déférés hier lundi, ils font l’objet d’un retour de parquet.

fatima Kane

Les auditions Amadou Bâ de Pastef et Fatima Binetou Kane, dans l'affaire de la diffusion du rapport médicale du leader de l'ex-Pastef, ont été riches en confidences et autres révélations.

Face aux enquêteurs, les deux mis en cause ont reconnu les faits. Mais ils ont plaidé la bonne foi. "J’ai vu un document qui circulait depuis plusieurs heures sur plusieurs sites internet et sur les réseaux sociaux ainsi que sur la page Facebook de Juan Branco, avocat de Ousmane Sonko, concernant une correspondance de l’Administration pénitentiaire au ministre de la Justice", a déclaré Amadou Ba, repris par L'OBS.

Il ajoute : "Dans le document, il est évoqué la situation médicale alarmante de Ousmane Sonko. Dans le document, il n’y avait pas la mention ‘Confidentiel’ ou ‘Secret’ ou qu’il s’agit d’une information interdite de diffusion. J’ai partagé en tant que mentor du cabinet du président Ousmane Sonko. Dès lors que qu’il était évident que ce document, de par la large diffusion qu’il a connue, ne présentait pas un caractère privé".

Le responsable de Pastef indique qu’il a automatiquement supprimé le document après que le procureur de la République a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire et confié l’affaire à la Section de Recherches de Colobane. Amadou Ba assure qu’il ne s’en est pas limité là. "J’ai appelé tous les militants ou sympathisants à cesser toute diffusion ou tout partage, a-t-il souligné. Il n’y a eu dès lors aucune intention délictuelle ou malveillante lorsque j’ai partagé le document qui était déjà largement dans le domaine public."

Amadou Ba a indiqué qu’il a été « sans doute induit en erreur » par la diffusion par le passé, "et à plusieurs reprises, de bulletins médicaux de Ousmane Sonko par la presse et sur les réseaux sociaux sans qu’il y ait eu des alertes sur l’interdiction de pratiques parallèles". "Par ailleurs, a ajouté le Patriote, il y a eu le communiqué du pool d’avocats de Sonko. Ils ont mentionné que ce dernier n’avait nullement l’intention de porter plainte par rapport à la diffusion de ses données personnelles. Qu’il n’était absolument pas outré ou vexé par les commentaires et qu’il semblait intéressé par la diffusion au grand public de son état de santé alarmant. C'est l’ensemble de ces éléments qui ont justifié le partage sans précaution particulière de ce document".

ADVERTISEMENT

"Par émotion, j'ai publié la lettre...."

Fatoumata Kane, elle, a déclaré avoir partagé le document « par émotion ». "Je reconnais avoir publié cette lettre sur ma page Facebook. Le document était partagé sur mon mur Facebook et, par émotion, je l'ai publié sur ma page. Sur le coup, je ne pensais pas avoir violé la loi. Mais après qu'un de mes contacts a publié le communiqué du procureur, j'ai supprimé la publication sur interpellation de ma mère., a-t-elle souligné.

Amadou Bâ et Fatima Kane sont poursuivis pour divulgation d’informations non rendues publiques par l’autorité compétente, de nature à nuire à la défense nationale.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

ADVERTISEMENT