Mort d'homme à Colobane : la Police dégage toute responsabilité

Un individu a trouvé la mort, vendredi 17 juin à Colobane, alors que les manifestations faisaient rage dans les artères de la capitale et au-delà. Accusée d'avoir jeté le projectile qui a causé l'incendie dans lequel le jeune homme est décédé, la police a une toute autre version.

MANIFESTATION-YEWWI-1080x900

Au moins trois personnes ont trouvé la mort lors des violentes manifestations de vendredi, des troubles ont été rapportés dans plusieurs quartiers de la capitale, ainsi qu'à Ziguinchor, en Casamance.

Accusée d’avoir jeté le projectile qui a provoqué l’incendie qui a tué un individu dans une gargote à Colobane hier vendredi lors des manifestations, la police a fait un communiqué pour se laver à grande eau. Selon la version de la police, la personne décédée est un manifestant qui s’est brûlé en tentant d’allumer un pneu

« Ce vendredi 17 juin 2022, au cours des manifestations, un corps sans vie d’un individu de sexe masculin non encore identifié, a été découvert au quartier Bop, près de la Mosquée Massalikoul Djinane.

D’après les premières constatations effectuées et des renseignements recueillis sur place, il s’agirait d’un manifestant. En effet, c’est quand ce dernier voulait allumer un pneu avec un liquide inflammable, que ses habits ont pris feu, causant malheureusement son décès », a écrit le service des Relations publiques de la police.

Qui informe que « le corps sans vie a été acheminé à l’hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie » et qu’une enquête est ouverte en vue de l’identifier et déterminer avec exactitude les circonstances de son décès ».

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT