Plage de Mbour : le pêcheur tue son partenaire gay en pleins ébats sexuels dans les grottes

I. Mbengue est poursuivi pour avoir tué son partenaire homosexuel dans les grottes de la plage de Mbour.

homosexuels-pedes

L’affaire a été jugée hier à la chambre criminelle de Mbour. Originaire de Ndiaganiao, ce pêcheur homosexuel a fait des aveux horribles à la barre relatifs au meurtre de son partenaire homosexuel, Sadibou Aidara qu’il a sauvagement tué lors des rapports sexuels dans les grottes de la plage de Mbour.

Il est 22 heures. Le pêcheur Ibrahima Mbengue et son amant Sadibou Aidara, qui se sont connus à Mbour, se rendent à la plage de Tripano.

Sur place, ils entretiennent des rapports sexuels. Alors qu’ils sont en pleine action, relate L’OBS, le pêcheur ressent d’intenses douleurs au niveau de ses parties intimes.

Fatigué, il décide alors d’arrêter la partie sexuelle. Mais cette décision n’enchante pas son amant Sadibou (45 ans) qui l’oblige à continuer le jeu sexuel au motif qu’il n’a pas encore joui.

Sadibou ne compte pas se plier à cette décision de l’amant. Les nerfs s’échauffent et une violente bagarre éclate entre les deux homosexuels. Seuls dans les grottes, Ibrahima Mbengue et Sadibou Aidara se livrent à une bataille sanglante au cours de laquelle, ils se rouent de violents coups de poings.

ADVERTISEMENT

Plus fort que son vis-à-vis, le jeune pêcheur s’arme d’une grosse pierre et la jette à la tête de son partenaire. Avant de lui occasionner d’autres graves blessures à différents endroits de son corps, qui ont conduit à une fracture de l’os occipital, une contusion thoracique, une hémorragie du sclap au niveau de l’os pariéto-temporal.

Le pêcheur s’en est également sorti avec de graves blessures au niveau des mains.

A la barre, il a fait savoir au juge que Sadibou s’est suicidé en sautant au milieu de l’eau pour se cogner la tête contre les pierres de la grotte.

Le procureur a requis 10 ans de prison contre lui. Au terme des débats d’audience, il a été condamné à 5 ans de réclusion criminelle plus un montant de 20 millions FCFA d’amende à verser aux deux épouses du défunt homosexuel.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT