Refus d'inhumer une griotte : ce qui s’est passé à Pout-Dagné

À Pout-Dagné, le chef de village aurait refusé l’enterrement d’une dame dans les cimetières communaux, sous prétexte qu’elle serait une griotte.

Pout-Dagné

...

Une sordide histoire de caste secoue le village de Pout-Dagné. Une inhumation a été refusée à une dame dans les cimetières communaux, au simple motif qu’elle serait une griotte. Et le refus du chef dudit village, situé dans la commune de Notto Diobass, d’autoriser l’inhumation de Khady Faye, décédée le 25 décembre 2021, dans le cimetière du village, est l’objet d’une vive tension entre populations de cette localité.

Qu’en est-il réellement ? Il n’est jamais question pour le chef de village d’imposer quoi que se soit. En réalité, Pout-Dagné n’est pas un village à part entière. Il est le quartier où habitent les griots du village de Pout Diack. La cohabitation entre la communauté des griots et les autres, notamment les sérères, ne souffrait d’aucun problème avant que cette affaire ne surgisse. La caste des griots a toujours inhumé ses morts dans leur propre cimetière (moins de 2 kilomètres des habitations et non 7 comme le disent certaines informations) sans tambour ni trompette. D’ailleurs, ce n’est pas le propre de Pout Diack. Dans la plupart des villages de la commune de Notto Diobass, il en est ainsi pour ne pas dire dans tous les villages.

Une minorité de secte dénommée "Yalla-Yalla" qui veut installer la discorde entre griots et les autres communautés. La secte des "Yalla- Yalla est même composée en majorité des griots de Pout Dackné. Quand ils ont embrassé leur "religion", ils ont d’abord procédé à la destruction des tam-tams qu’ils avaient en les utilisant comme du bois mort bon pour faire du feu, poursuivent nos informations. Pire, ces "Yalla-Yalla" s’attaquent trop souvent aux autres confessions religieuses (catholique et musulmane) pour défendre la "leur".

Une délégation du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique en compagnie de la Bms s’est déplacée ce mardi à Pout Diack pour s’enquérir de la situation. Sur place, elle s’est entretenue avec Moustapha Faye le chef de village et les autorités administratives locales.

Pour éviter que ces problèmes resurgissent à l’avenir, des démarches sont en cour pour que les griots obtiennent leur site dans le village comme ils le souhaitent. Mieux le sous-préfet promet de diligenter cette affaire juste après les élections municipales.

Ce qu’il faut retenir aussi à Pout Diack, c’est que le seul cimetière légal du village est la propriété des griots, d’après une source proche du dossier. Cela depuis 1963.

Rappelons que la dame a été finalement portée en terre avant le dimanche à Kissane son village d’origine.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pire : un muezzin lynché à mort

Pire : un muezzin lynché à mort

Doylo Barham, Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

"Doylo Barham", Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie  percute un Taxi

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie percute un Taxi

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye