Saccage et incendie à l'UCAD : le présumé cerveau tombe

Deux mois après la mise à sac de l'Université de Dakar après la condamnation de Ousmane Sonko, la Police a arrêté le présumé cerveau de la bande, M.T. C'est un étudiant en géographie âgé d'une trentaine d'années.

Cesti1

Le présumé cerveau du saccage et de l'incendie de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar n'est pas un "rebelle" ni un élément des "forces occultes". Il s'agit bien d'un étudiant qui a dirigé et coordonné les casses perpétrés à l'UCAD, le 1er juin 2023 suite à la condamnation de Ousmane Sonko à deux ans de prison pour "corruption de la jeunesse".

Le meneur qui se nomme M.T, étudiant au Département de Géographie, a été neutralisé par la Police, rapporte Le Soleil. Il est né le 1er janvier 1984 à Pikine. Domicilié à Thiaroye, M.T est en Master 2 à la Faculté des Lettres et Sciences humaines.

Identifié parmi les principaux auteurs d'incendies à l'UCAD, il a tenu tête aux policiers lors de son audition, en niant en bloc tous les faits qui lui sont reprochés. Seulement, il a été trahi par les vidéos de surveillance de l'UCAD.

Il est poursuivi pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, incendie volontaire, destruction de biens publics, violences et voies de fait.

Rappelons que près de 200.000 archives parties en fumée.Parmi les dégâts, le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) a été attaqué. Le bus brûlé ainsi que le bâtiment baptisé au nom de Eugénie Rokhaya Aw, l’une des toutes premières journalistes et spécialistes de la communication au Sénégal, et ancienne directrice du Cesti de 2005 à 2011. Sans oublier le chapiteau de la Faculté de Droit et la bibliothèque universitaire et le Coud.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT