Teliko blanchi, Madiambal enrage

La commission d’instruction de la Cour suprême a rendu une ordonnance de non-lieu définitive dans l’affaire opposant Madiambal Diagne à Souleymane Téliko.

Madiambal Diagne réagit et accuse l'Ums d'avoir fait pression sur le juge

.

Les juges de la commission d’instruction de la Cour suprême de la Cour suprême aurait blanchit l’ex président de l’Ums. Ils ont rendu une ordonnance définitive de «non-lieu» dans l’affaire l’opposant à Madiambal Diagne. Ayant appris la nouvelle par voie de presse, le journaliste a clairement fait savoir qu’il n’a pas «encore reçu notification d’une telle ordonnance. »

Madiambal Diagne «ose espérer que ladite ordonnance lui sera notifiée dans les délais légaux pour faire valoir mes droits. ».

Il renseigne qu’il a d’ailleurs saisi la Greffière en Chef de la Cour suprême pour exiger la notification de l’ordonnance.

« Je n’ai pas connaissance de tels actes d’instruction et qu’il y aurait manifestement des manœuvres de dissimulation qui ne seraient pas conformes à la loi », soupçonne le patron de Avenir Communication.

ADVERTISEMENT

Pour étayer ses suspicions, il révèle que sa requête de faire consigner « dans le plumitif d’audience » les propos de Souleymane Téliko l’accusant de viol sur mineure et d’escroquerie, était « passé outre par le tribunal correctionnel », présidé par le Juge Ndary Diop. « Ce qui constitue une entorse grave aux droits de la défense », martèle-t-il.

Il rembobine : « j’avais cherché par la suite à servir une sommation interpellative à Souleymane Téliko qui s’était débiné et il ne s’était pas trouvé un auxiliaire de Justice au Sénégal pour pouvoir lui servir un tel acte. » C’est dire, regrette Madiambal Diagne que les « manœuvres et manipulations ne manquent point dans le traitement de cette affaire mais je continue à garder confiance en la Justice. »

Pour rappel, Madiambal Diagne avait saisi la chambre criminelle de la Cour suprême d’une plainte contre le juge Souleymane Teliko. Le patron de presse reproche à ce dernier de l’avoir accusé de viol et d’escroquerie lors de l’audience qui les a opposés le 3 juin 2021.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT