Tout sur l’enlèvement de bébé Aïda

Bébé Aida enlevée lundi 20 juin dernier a été retrouvée saine et sauve. Sa ravisseuse qui a arrêtée est passée aux aveux justifiant son kidnapping.

bebe aida

La ravisseuse de bébé Aïda est passée aux aveux. Face aux enquêteurs, S. Dramé a avoué et justifié les raisons pour lesquelles elle a enlevé la petite âgée d’un an et demi. “Aïda m’a tendu ses bras en m’ordonnant de la soulever. Ainsi, j’ai porté le bébé dans mes bras avant de me rendre dans une boutique pour lui acheter des bonbons”, a confié la ravisseuse lors de son interrogatoire.

Dès sa sortie de la boutique, elle s’est enfuie avec bébé Aïda et a réussi à entrer, discrètement, dans son appartement avec l’enfant. Elle précise qu’elle prenait bien soin du bébé depuis le jour de l’enlèvement jusqu’à l’arrivée de la police de Pikine dans son appartement.

“J’aimais bébé Aïda et je la chérissais. Je veux avoir un enfant. Mais j’ai fait deux fausses couches. Je suis en train de suivre un traitement dans la médecine traditionnelle, en vue d’avoir un enfant”, confesse-t-elle.

Le film de son arrestation

S. Dramé vivait avec bébé Aida, dans un immeuble à trois étages situé à Pikine Icotaf. La ravisseuse a été alors dénoncée par sa colocataire nommée Sira D. Celle-ci a vu que S. Dramé vit avec une fillette alors qu’elle vivait auparavant seule dans l’appartement.

ADVERTISEMENT

Elle commence à avoir des soupçons alors qu’une affaire d’enlèvement est agitée dans le pays. Elle contacte la police. Sans tarder, une mission a été donnée aux limiers de la brigade de recherches de s’y rendre en vue de s’enquérir de la situation. Ainsi, les policiers ont mis un dispositif de surveillance autour de la dame suspectée. Ils toquent à la porte de la ravisseuse et se signalent comme des clients qui désirent acheter des tissus de Bazin.

La dame ouvre son la porte et tombe sur un commando de police. Les flics fouillent l’appartement et trouvent Bébé Aida qui dormait dans un matelas éponge mousse posé à même le sol, dans la chambre à coucher de la ravisseuse. Toutefois, les policiers n’ont constaté aucune trace de violences sur le corps de la petite Aïda qui est saine et sauve.

La ravisseuse est une Gambienne

Nous en savons un peu plus sur l’identité de la kidnappeuse de Bébé Aida. S. Dramé est né à Bignona, il y a de cela 28 ans, mais elle de nationalité gambienne. Commerçante de son état, son époux est établi à l’étranger.. Elle a confié aux enquêteurs qu’elle est arrivée au Sénégal plus précisément à Pikine Icotaf, depuis 7 mois.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT