Trafic présumé de passeports : Les députés Biaye et Sall n'ont toujours pas été entendus

« L’enquête ne va rien donner » selon les dires de l'un des prévenus.

passport senegalais

...

Près d’un mois après la levée de l’immunité parlementaire des députés Boubacar Biaye et d’El Hadj Mamadou Sall, cités dans une affaire de trafic de passeports diplomatiques), l'enquête est au point mort.

Les deux parlementaires n’ont pas été jusque-là interrogés par les enquêteurs de la Division des investigations criminelles. L’un des députés, Boubacar Biaye, interrogé par SourceA, renseigne que l’enquête ne va rien donner. « A supposer qu’il y a mon nom sur un certificat de mariage, quel est l’officier d’état-civil qui a confectionné ce document. Même s’il y a une enquête, elle n’ira nulle part. Ils vont voir que rien ne me lie à Condé».

L’autre député, Mamadou Sall est un peu loquace. «Tout le monde voulait la levée de l’immunité parlementaire, c’est déjà fait. C’est moi-même qui ai demandé qu’on lève mon immunité parlementaire. Donc, la balle est aujourd’hui dans le camp de la justice».

Le Parlement sénégalais a levé, en novembre dernier, lors d’une plénière, l’immunité parlementaire des députés Boubacar Biaye et El Hadj Mamadou Sall, cités dans une affaire de trafic de passeports diplomatiques.

ADVERTISEMENT

La procédure avait été lancée le 22 octobre avec la mise en place par le Parlement d’une commission ad hoc suite à une saisine du ministre de la Justice aux fins de levée de l’immunité parlementaire des deux députés membres de la mouvance présidentielle.

Quatre-vingt-trois députés ont voté pour la levée de l’immunité parlementaire et trois autres se sont abstenus lors du vote.

Les deux députés sont suspectés d’avoir recouru au faux dans l’établissement de documents d’état civil dans le but de faciliter l’obtention du passeport diplomatique à des tiers.

L’enquête lancée en début septembre avait permis l’arrestation d’El Hadj Djadji Condé, considéré comme le cerveau du réseau. Il a été placé sous mandat de dépôt le 13 septembre dernier.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT