Une pirogue avec 10 migrants interceptée à Diogo

Au moment où la marine nationale repêchait des corps sans vie à la plage de Ouakam, des dizaines de jeunes tentaient d’embarquer dans une pirogue, hier lundi au niveau de Diogo, pour rejoindre l’Espagne.

Pirogue de migrants illustration

Les migrants clandestins ont été interceptés dans la localité de Diogo, un village de pêcheurs situé à 23 kilomètres de Mboro. Alors que les candidats à l’émigration clandestine se rassemblaient au quai pour prendre départ, vers 14 heures, des individus ont alerté les autorités locales. Selon une source de L’Observateur, la marine nationale, vite informée, a effectué une descente sur les lieux. Et ces candidats à l’émigration se sont dispersés dans la nature.

Elle a aussi signalé qu’en l’espace de trois jours, deux pirogues remplies de migrants ont été la cible de la marine nationale.

Au même moment, une pirogue s'est échoué à Ouakam et a fait 18 victimes dont 15 morts et 3 rescapés. Des bouteilles d’essence, d’eau, des sachets de biscuits et des effets personnels ont tous été abandonnés sur la pirogue. . Une cinquantaine de jeunes, des candidats à l’émigration clandestine, avaient pris cette pirogue pour rallier les côtes espagnoles, dans la nuit du dimanche au lundi. Ils ont vu leur rêve de rejoindre l’Europe tomber à l’eau.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT