Vaste arnaque à Free : des millions volés, le faux directeur arrêté

Une bande de quatre malfrats se faisaient passer pour de hauts responsables de la téléphonie mobile Tigo devenue Free. Se présentant respectivement comme Directeur général et Directeur commercial de Free, ils soutiraient de l’argent à des clients de la société de téléphonie mobile en leur faisant croire qu’ils ont gagné au tirage au sort d’un jeu.

Free-Sénégal

La bande d’escrocs présumés, qui plumaient des clients de la société de téléphonie mobile Free est tombée dans les filets des gendarmes de la brigade de recherche de Kaolack. Qui ont enregistré en un temps record plusieurs lettres-plaintes de la part des clients de la société en question.

ADVERTISEMENT

D'après Les Echos, c’est un gang de quatre malfaiteurs, qui sont rompus aux pratiques d’escroquerie domiciliés au village dénommé Taïba Niassène du département de Kaolack. Ils sont aussi hyper bien organisés et déroulent comme du papier à musique leur plan contre leurs différentes proies, dont la gent féminine constitue la cible privilégiée. Et pour gruger les gens, ils se retranchent seuls dans une chambre et composent au hasard un numéro de téléphone Tigo. Quand quelqu’un décroche, ils le félicitent d’abord et l’informent qu’il vient juste de gagner au tirage au sort d’un jeu de la société un matériel électroménager. Notamment, un réfrigérateur, un congélateur ou un poste téléviseur écran plat grand modèle.

Si le client piaffe d’impatience de récupérer son cadeau, un autre membre de la bande entre en action et se propose de lui passer au bout du fil le Directeur général de la société de téléphonie mobile. Ce qui du reste n’est que du bluff. Ainsi, le quidam en question, qui joue le rôle de Dg de Tigo dans l’affaire, se joint au concert de félicitations et demande au soi-disant heureux gagnant de lui envoyer très vite de l’argent via Orange money pour le transport du matériel à son domicile. Et si jamais le client s’exécute, le gang empoche le fric, bloque aussitôt le numéro de celui-ci et disparaît dans la nature. Ils peuvent alors multiplier de pareils coups contre des clients de Free durant toute une journée dans leur lieu de retraite habituel. Ils amassent ainsi beaucoup de liasses de billets de banque et procèdent au partage séance tenante de leur butin, avant de se séparer. Quand ils ont besoin de sous, ils se retrouvent encore au même endroit et agissent.

Victime des agissements de la bande des quatre, la dame Mintou F. dépose une lettre plainte à la brigade de recherche de Kaolack et déclare avoir remis la somme de 2.353.016 F aux délinquants. « Ils m’ont dit que j’avais gagné la somme de 150.000 F Cfa et du matériel électroménager en guise de bonus. C’était à quelques jours du grand Magal de Touba. Et pour disposer du matériel, ils m’ont réclamé 32.000 F ainsi que d’autres montants que j’ai successivement envoyés via Orange money pour les besoins de frais de déplacement et autre transport des bagages. Ce qui m’a valu au total 2.353.016 F», affirme la jeune femme domiciliée dans la commune de Diama dans la région de Saint-Louis.

Le Qg des escrocs à Taïba Niassène encerclé, le gang détruit son arsenal

Rompu à la tâche, le major Nunez, commandant de la brigade de recherche, active ses hommes, qui font une descente à Taïba Niassène,fief de la bande d'escrocs. Ils interpellent un des membres du gang nommé Mame Thione N. en le piégeant. Pressé de questions, ce dernier passe à table et balance ses acolytes. Les gendarmes se rendent illico-presto à la niche des délinquants, qui étaient au téléphone avec une cliente de Free du nom de Fatou Mb, établie à Tivaouane, qui venait de leur envoyer 83.000 F pour les prétendus frais de transport du matériel qu’elle aurait gagné. Surpris en pleine manœuvre, les malfaiteurs flairent la présence des gendarmes et refusent d’ouvrir la porte. Ils sonnent l’alerte et s’empressent de détruire tout leur arsenal, histoire d’effacer toutes les preuves matérielles contre eux.

L’exploitation des puces de téléphones saisis enfonce la bande

Les hommes en bleu quadrillent la chambre, donnent l’assaut et menacent d’utiliser la manière forte contre les escrocs. Pris de panique, ces derniers ouvrent la porte et se rendent en levant les bras au ciel. Ils sont très vite maîtrisés par des paires de menottes et conduits manu militari à la brigade par les gendarmes. Qui ont retrouvé tout de même les puces et les téléphones portables du gang. L’exploitation des puces a permis aux gendarmes de se faire une idée de l’ampleur du préjudice financier que le gang a fait subir aux clients de Free.

Mame Thione N, tailleur, A. F. Niasse, électricien, A. D. Niasse, éleveur, E. Niasse, tailleur, ont été déférés au parquet de Kaolack pour association de malfaiteurs, usurpation de fonction et escroquerie via Orange money.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

De Gea se moque de l'Espagne après son élimination

De Gea se moque de l'Espagne après son élimination

'Tilala' : Bambaly Seck dévoile le clip de la chanson dédiée à son père

'Tilala' : Bambaly Seck dévoile le clip de la chanson dédiée à son père

Mondial 2022 : Cinq sélectionneurs ne sont plus en poste

Mondial 2022 : Cinq sélectionneurs ne sont plus en poste

Messi veut battre un nouveau record

Messi veut battre un nouveau record

Débaptisation des rues par la Cour suprême : Sonko dément

Débaptisation des rues par la Cour suprême : Sonko dément

Usurpation d'identité : l'actrice Coumba Bou Ndaw traine ses détracteurs en justice

Usurpation d'identité : l'actrice Coumba Bou Ndaw traine ses détracteurs en justice

Céline Dion atteinte d'une maladie neurologique très rare

Céline Dion atteinte d'une maladie neurologique très rare

Parcours des pays africains en phase à élimination directe en Coupe du monde

Parcours des pays africains en phase à élimination directe en Coupe du monde

PAN-Cette comparaison sans raison [Opinion du Contributeur]

PAN-Cette comparaison sans raison [Opinion du Contributeur]

ADVERTISEMENT