Y en a marre et Frapp sursoient à leur marche

Y’en a marre et Frapp France Dégage appellent à la résistance suite à l'interdiction de leur manifestation.

Yen a marre

...

La médiation de Jammi Rewmi a fait ses effets. Les mouvements FRAPP et Y en à marre qui avaient décidé de résister, suite à l’interdiction jugée «illégale et illégitime» de leur manifestation par le préfet de Dakar, ont mis de l'eau dans leur vin. Les mouvements citoyens qui prévoyaient des protestations dans plusieurs localités ont finalement décidé d'y surseoir.

En réaction à l'interdiction de leur marche pacifique qui devait avoir lieu ce vendredi, Y en a mare et Frapp dénonçaient, hier, de “graves reculs démocratiques en cours au Sénégal depuis 2012 particulièrement dans le domaine de la justice”.

En plus de Dakar, des manifestations étaient donc prévues à Thiès, Tivaouane, Saint-Louis, Bambey, Rufisque, Kaolack, Tambacounda, Louga, Kolda, Koungheul, Kédougou, Ziguinchor et Bignona.

Le préfet de Dakar, Mor Talla Tine, a justifié cette interdiction en évoquant des “troubles à l’ordre public et entrave à la circulation des personnes et de leurs biens”.

ADVERTISEMENT

La manifestation de Y en a marre et Frapp devait avoir pour objet "l'indépendance de la justice", mais ce n'est que partie remise.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT